Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Yahoo! part à la chasse aux YouTubers

A défaut d'avoir pu racheter Dailymotion, Marissa Mayer veut offrir à Yahoo! son propre service de vidéo en streaming. Avec ce futur service, le portail internet veut faire l'ombre à YouTube et, surtout, attirer ses célèbres YouTubers. A la clé, un modèle économique plus intéressant et une visibilité accrue.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Yahoo! part à la chasse aux YouTubers
Yahoo! part à la chasse aux YouTubers © Yodel Anecdotal - Flickr - C.C.

L'échec du rachat de Dailymotion et le bras de fer avec le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, n'aura pas freiné les ambitions de Marissa Mayer. La patronne de Yahoo! avait promis de rajeunir l'image de son moteur de recherche. Après les acquisitions de Flickr et Tumblr, Yahoo! plancherait désormais sur un service de streaming vidéo maison. Pour séduire les YouTubers, la société aurait déployé les grands moyens : une monétisation avantageuse et davantage de visibilité. La recette du succès ?

Une rémunération attractive

Pour faire taire la concurrence, la firme de Sunnyvale n'y va pas par quatre chemins : elle propose plus d'argent à ses futurs utilisateurs.

Sans préciser de montant, le moteur de recherche promettrait aux créateurs de vidéos, des revenus tirés de la publicité supérieurs à ceux que proposent YouTube et une base fixe de rémunération garantie à chaque publication. Une mesure qui pourrait bien faire saliver les YouTubers. Et ce sont précisément eux qui sont dans le viseur de Marissa Mayer.

En effet, depuis le 1er janvier 2014, la plate-forme d'hébergement de vidéos de Google a durci ses conditions de monétisation et ne permet plus qu'aux seuls diffuseurs de contenus originaux de gagner de l'argent. La mesure a provoqué la colère des YouTubers qui pouvaient jusqu'alors être rémunérés grâce à la publicité en postant des vidéos sans contrainte d'autorisation. La patronne de Yahoo! semble avoir pris note de cette grogne et elle se démarque en ne limitant pas la monétisation aux seuls contenus originaux. Et elle ne s'arrête pas là.

Une visibilité boostée

Après l'offre alléchante d'une meilleure monétisation, Yahoo! promettrait la publication des vidéos les plus populaires sur ses différents sites. Ainsi, Yahoo! Mail ou la page d'accueil du moteur de recherche pourraient servir de fenêtres sur son service de streaming vidéo. Ses clips se visionneraient également hors de sa plate-forme dédiée, déjà surnommée "YaTube" par la twittosphère.

 

Les diffuseurs de contenus, qui n'ont de cesse de rechercher la meilleur opération promotion pourraient bien se laisser séduire par un concept différent du numéro un, YouTube ou d'un Dailymotion à la peine.

Le coup de grâce pour Dailymotion ?

Toujours sur les réseaux sociaux, le blocage par Arnaud Montebourg du rachat de Dailymotion par Yahoo! est resté dans les mémoires des internautes français, inquiets par le nouveau projet de Marissa Mayer.

 

La plate-forme française, qui avait déjà du mal à tenir la dragée haute à YouTube, pourrait avoir à composer avec un nouvel acteur...

Wassinia Zirar

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media