Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

YO, l’appli mobile qui permet aux hommes de tester leur fertilité

Medical Electronic a développé YO Sperm Test, un kit intelligent permettant aux hommes de vérifier le nombre et la mobilité de leur spermatozoïdes dans l'intimité de leur foyer. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis ainsi que l'UE ont validé la technologie israélienne, estimée efficace à 97%.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

YO, l’appli mobile qui permet aux hommes de tester leur fertilité
YO, l’appli mobile qui permet aux hommes de tester leur fertilité © Medical Electronic

"Les hommes se sentent gênés de produire un échantillon de leur sperme dans un laboratoire ou une clinique, on nous a donc suggéré l’idée de développer un test de sperme à domicile", confie Marcia Deutsch au magazine Israel21C. Cofondatrice avec son mari Gabe de YO sperm Test en décembre 2016, ils dirigent depuis 15 ans Medical Electronics. Basée à Los Angeles, l’entreprise israélo-américaine fournit aux laboratoires et aux hôpitaux des tests de sperme automatisés. Passer à une solution mobile était un autre challenge.


En prospectant, le couple israélien s’est rendu compte que les solutions existantes, qui ne donnaient pas de résultats automatiques et ne mesuraient que le nombre de spermatozoïdes, y compris morts, n’étaient pas convaincantes. "Il faut un spermatozoïde en mouvement pour féconder l'ovule. Pour tester les spermatozoïdes en mouvement, un ordinateur était nécessaire pour traiter les algorithmes. Lorsque la technologie des smartphones est devenue monnaie courante, nous avons décidé de fusionner nos avancées avec la technologie mobile", explique Marcia au magazine indien online Yourstory. YO a alors été lancé après quatre ans de développement en Israël et d'essais cliniques dans l’Etat hébreu et aux États-Unis.

 

Comment ça marche ?

 

Le fonctionnement de YO en vidéo

 

Prévu pour réaliser deux tests, le kit YO coûte à peu près 60$. L’application est disponible pour les téléphones Samsung, Iphones, LG, Huawei et Xiaomi. L'utilisateur recueille son sperme dans un des deux gobelets fournis, il y ajoute une poudre liquéfiante de couleur rose et doit laisser reposer le liquide pendant 10 minutes. Pour patienter, l’application Yo propose un quizz ludique de connaissance sur les spermatozoïdes. Ensuite, l’utilisateur aspire la solution à l’aide d’une pipette et la place dans une lamelle étanche. Ainsi contenu et protégé, l'échantillon ne touche à aucun moment le téléphone. De la taille d’une carte SIM, la lamelle se place ensuite dans un petit appareil où se trouve une lentille microscopique et qui se ‘plugge’ sur le haut du téléphone.


L’application enclenche alors la caméra vidéo du smartphone et filme les mouvements des spermatozoïdes que l’on peut alors voir sur le téléphone. En deux à trois minutes, Yo rend une analyse sur les résultats finaux. Si tout va bien, un signal vert vous le confirme tout en précisant quelques détails, sinon on vous encourage à aller voir un spécialiste. Sur son site web, le couple affiche ses ambitions :  "Nous voulons avoir un impact sur la capacité des gens à avoir des enfants (…) Avec la tendance à l'infertilité masculine, l'une de nos missions est d'accroître la sensibilisation parce que les hommes doivent commencer à examiner ce qu'ils peuvent faire pour améliorer leur nombre de spermatozoïdes et leur mobilité ".

 

50% des commandes réalisées par des femmes

Le kit est disponible sur le site Web de YO et par l'intermédiaire de détaillants en ligne tels Amazon (US, UK, India) et Ebay (France et reste du monde). "Nous nous lançons activement en Inde, aux États-Unis et en Europe", précise Marcia Deutsch. La Chine et son marché gigantesque est aussi dans la ligne de mire de la start-up. YO refuse pour le moment de communiquer ses premiers résultats mais elle affirme que des milliers de kits ont déjà été vendus aux Etats-Unis. Fait intéressant : 50% des kits sont commandés par des femmes.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale