Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

YouTube au coeur de la guerre entre Google et Microsoft

Selon le site spécialisé The Verge, le géant de l’internet Google exigerait de son concurrent Microsoft qu’il retire de son Windows Phone Store l’application YouTube, sa plateforme d'hébergement  de vidéos.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

YouTube au coeur de la guerre entre Google et Microsoft
YouTube au coeur de la guerre entre Google et Microsoft © jm3 - Flickr - c.c.

Dans la guerre entre les mastodontes du numérique, chaque jour apporte son lot d’assignations en justice, de lettres de menaces, de mises en demeure.

En lançant la semaine dernière une application YouTube dévelopée pour son Windows Phone Store, Microsoft s’est attiré l’ire de Google, la maison mère de la plateforme d’hébergement de vidéos en ligne.

La firme de Steve Ballmer a en effet frappé au cœur du système de revenus de Google en contournant plusieurs modalités fixées par le géant de Mountain View pour l’utilisation de sa poule aux œufs d’or numérique.

L’application YouTube pour Windows Phone bloque l’affichage des publicités, permet de télécharger les vidéos hébergées et de lire certaines vidéos normalement touchées par des restrictions de la part de leurs auteurs.

Pas un, mais trois affronts à la politique de Google, qui a valu à Microsoft une lettre de mise en demeure, qu’a pu se procurer le site spécialisé The Verge. Dans celle-ci, Google détaille ses griefs : "En bloquant la publicité et permettant le téléchargement de vidéos, votre application coupe une source non négligeable de revenus pour les créateurs, et cause du tort à l’écosystème florissant de YouTube", accuse la lettre adressée à Todd Brix, en charge des applications Windows Phone et du Windows Phone chez Microsoft.

Google exige de son rival le retrait immédiat de l’application YouTube de son app store et la désactivation des applications déjà en service avant le 22 mai.

Google refuse depuis des mois de développer une application YouTube certifiée pour Windows Phone. Face à cette obstruction, Microsoft a donc fini par lancer sa propre application et a réagi à la mise en demeure de Google : "Nous serions plus qu'heureux d'inclure la publicité mais il faut pour cela que Google nous donne accès aux API (interface de programmation) nécessaires".

Elodie Vallerey