YouTube retire les vidéos associant 5G et propagation du Covid-19

La plate-forme YouTube annonce procéder au retrait systématique des vidéos qui associent 5G et propagation du Covid-19. Une mesure décidée alors qu’une rumeur circulait sur les réseaux sociaux quant aux effets néfastes de la nouvelle norme de téléphonie mobile, et qui a causé l'agression de techniciens télécoms au Royaume-Uni.

Partager
YouTube retire les vidéos associant 5G et propagation du Covid-19

Non, la 5G n’est pas responsable de l’apparition ou de la propagation de Covid-19, et YouTube est bien décidé à combattre cette désinformation, persistante sur les réseaux sociaux depuis des semaines. La plate-forme a indiqué dimanche 5 avril 2020 qu’elle allait retirer de sa plate-forme toutes les vidéos qui sous-entendent que cette corrélation existe entre la norme de téléphonie mobile et la maladie à coronavirus. Une théorie qui a eu de graves conséquences, notamment au Royaume-Uni, puisqu'elle a mis en danger des techniciens britanniques qui poursuivaient le déploiement des réseaux 5G.

DES RÉSEAUX ESSENTIELS aux secours

The Guardian révèle que quatre techniciens ont été attaqués physiquement et verbalement lors de l’installation d’antennes-relais, tandis que des structures ont été brûlés, tout comme des tours 4G. L’opérateur télécoms britannique Vodafone – propriétaire de deux des quatre sites attaqués et qui gère les deux autres avec son concurrent O2 – précise que trois autres installations avaient été ciblées dans le pays la semaine dernière.

Un phénomène d'autant plus grave "qu'il porte atteinte aux réseaux qui fournissent une connectivité si essentielle à l’activité des services de secours, de santé et aux personnes confinées à travers le pays", a réagi Nick Jeffery, directeur général de Vodafone, auprès de nos confrères de The Guardian, et dont les propos ont été appuyés par la NHS (National Health Service).

DES MILLIERS DE VIDÉOS au sujet du covid-19 ONT DÉJÀ ÉTÉ RETIRÉES

Cette théorie selon laquelle la 5G participerait de la propagation du nouveau coronavirus SARS-CoV-2 a été relayée par de nombreuses personnalités, comme le boxeur Amir Khan, l'animatrice Amanda Holden ou encore l’acteur américain Woody Harrelson. The Guardian a également repéré (et signalé) une vidéo dans laquelle un homme, se présentant comme un ancien dirigeant de société de télécoms, affirmait que "les tests de dépistages servent à propager la maladie, qui a été créée de toutes pièces pour dissimuler les morts causées par les technologies mobiles". Une déclaration d’autant plus étonnante que les régions du monde recensant le plus d’infections, comme l'Iran, ne sont pas couvertes en 5G comme le relève le média anglais.

Quant à YouTube, elle précise que les vidéos qui remettent en question la nouvelle norme sans l’associer à la maladie à coronavirus restent autorisées. La filiale de Google avait déjà décidé il y a quelques semaine de retirer de sa plate-forme tous les contenus faisant la promotion des médecines alternatives dans le cadre du traitement du Covid-19. Elle explique avoir "passé en revue, puis retiré manuellement des milliers" de contenus depuis le début du mois de février.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS