Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Yrcam lance Yrcash, une solution logicielle pour optimiser le pilotage de la trésorerie clients

Spécialisée dans la gestion opérationnelle de la trésorerie clients, la société toulousaine Yrcam prend le virage de la digitalisation avec le développement d'une solution logicielle innovante, baptisée Yrcash. Une diversification qui la propulse sur le marché de la fintech.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Yrcam lance Yrcash, une solution logicielle pour optimiser le pilotage de la trésorerie clients
Bruno Blanc-Fontenille, directeur général d’Yrcam © Yrcam

Forte de ses 25 ans d'expérience dans la gestion opérationnelle de la trésorerie clients (relance amiable, détection de litiges, encaissement, gestion de la base clients...), Yrcam a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure. La société toulousaine a décidé d'investir le champ de la fintech avec le développement d'une solution logicielle innovante et complète. Baptisée Yrcash, celle-ci permet d'optimiser le pilotage de la trésorerie clients et de réduire le coût de traitement des factures. Une vraie diversification pour le prestataire de services qui se positionne dorénavant aussi comme éditeur de logiciels.

 

Une solution globale co-développée en partenariat avec Lyra

Dématérialisation des factures et des pièces comptables, envoi et suivi personnalisé pour chaque client, tableaux de bord analytiques, priorisation des actions de relances, mais aussi archivage certifié et sécurisé et paiement en ligne sécurisé, via l'intégration sur sa plateforme de la solution de paiement PayZen développée par Lyra, le spécialiste toulousain des solutions digitales de paiement. Yrcash combine toutes ces fonctionnalités, "dans une solution fintech 100 % toulousaine !" se félicite Bruno Blanc-Fontenille, directeur général d'Yrcam. A la clef : une réduction du coût de suivi des factures (de l'ordre de 70% selon les dirigeants d'Yrcam) et une nette amélioration de la trésorerie de l'entreprise. "Votre chiffre d'affaires ne dort plus chez vos clients !", insiste Bruno Blanc-Fontenille, qui rappelle que le principal motif de liquidation des entreprises est lié aux délais de paiement.

 

Une stratégie commerciale ciblée vers les PME

Outre l'anticipation sur les obligations légales futures de facturation électronique, Yrcash propose déjà une interconnexion automatisée avec Chorus Pro, le progiciel de gestion des acteurs financiers des services centraux et déconcentrés de l'Etat. Autant de fonctionnalités qui séduisent déjà des premiers clients, dont le service de médecine du travail de Saône-et-Loire. Jusque-là plutôt positionnée sur le marché des grands comptes (ETI et filiales de grands groupes), la société toulousaine a décidé de cibler un marché beaucoup plus large avec son nouveau logiciel. "Notre ambition est d'aller vers de nouveaux clients et notamment les PME. Notre solution s'adresse à toutes entreprises qui enregistrent au moins une centaine de factures par mois", souligne Bruno Blanc-Fontenille.

 

Création d'une nouvelle société

Pour assurer la commercialisation de son produit et poursuivre de nouveaux développements technologiques, Yrcash a fait l'objet d'une filialisation, avec la création d'une équipe dédiée. Lancée avec 4 personnes, la nouvelle société, baptisée également Yrcash prévoit de recruter une quinzaine de personnes d'ici 2 à 3 ans, avec pour objectif un chiffre d'affaires de 1 million d'euros à l'horizon 2021.


Créé en 2009 sur la base de la reprise des deux sociétés Igrec et Rafale, lancées respectivement en 1993 et 1994, le groupe Yrcam emploie 115 salariés répartis sur 3 sites à Toulouse, Caraman (Haute-Garonne), et Mauguio (Hérault). La société, qui travaille pour une trentaine de grands comptes, parmi lesquels Airbus Helicopters, PWC, Apave, Lacoste ou encore Fenwick, a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 4,6 millions d'euros. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media