Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Zapp lève 200 millions de dollars pour son service de livraison express

Levée de fonds Vu ailleurs La start-up britannique Zapp lève 200 millions de dollars pour poursuivre le développement de son service de livraison rapide de produits d'épicerie. Zapp a notamment séduit le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton, qui participe à cette levée de fonds. Mais cela ne va pas suffire à se différencier et perdurer sur un marché ultra-concurrentiel.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Zapp lève 200 millions de dollars pour son service de livraison express
Zapp lève 200 millions de dollars pour son service de livraison express © Zapp

Zapp, start-up britannique qui propose un service de livraison ultra-rapide, lève 200 millions de dollars. Une levée de fonds annoncée le 28 janvier 2022 et à laquelle le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton a contribué, comme le rapporte CNBC. Cette série B a été menée par Lightspeed, 468 Capital et BroadLight Capital avec la participation de ses investisseurs existants Atomico, Burda et Vorwerk Ventures.

Un marché très concurrentiel
La start-up fondée en 2020 propose la livraison en 20 minutes de divers produits d'épiceries stockés dans des mini-entrepôts situés au plus proche des clients. Zapp n'est clairement pas la seule start-up à proposer ce type de service. Les allemandes Gorillas, qui s'est récemment emparée de la pépite français Frichti, et Flink proposent des services similaires. Les start-up ont respectivement levé 860 et 760 millions d'euros. En France, Cajoo s'est rapprochée de Carrefour et Uber Eats. L'américain Gopuff tente également de se faire une place sur le marché européen tout comme son concurrent DoorDash qui a investi dans Flink. A noter la présence de Getir qui a racheté la start-up londonienne Weezy.

Pour percer dans ce secteur ultra-concurrentiel, Zapp assure être différent de ses concurrents. La start-up explique avoir une chaîne d'approvisionnement différente : elle a ouvert un grand centre de distribution à Londres pour ensuite assurer l'acheminement des marchandises vers ses "dark stores". Zapp ajoute que son application offre une alternative aux magasins de proximité et n'est pas une version en ligne de supermarchés comme Tesco ou Sainsbury's (des enseignes britanniques).

Zapp est actuellement présent dans 7 villes dont Londres et Amsterdam et se déploie progressivement à Paris. "Avec ce nouveau capital, nous nous concentrerons sur la rentabilité sur nos marchés existants ainsi que sur proposer le service Zapp à de nouveaux clients dans le monde entier", a commenté le cofondateur Joe Falter. La start-up veut également améliorer son expérience client et sa chaîne d'approvisionnement. Des points essentiels si elle entend perdurer dans ce secteur qui devrait sans doute faire l'objet d'autres consolidations.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.