Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ZeWaow, le réseau social pour concrétiser ses envies pro ou perso... et casser les silos en entreprise

Avec Zewaow, Pierre Janicot a développé un réseau social d'un nouveau genre, mettent en relation des personnes autour d'une envie, d'un projet. Rien d'étonnant à cela car le jeune multi-entrepreneur rêve de mettre les gens en mouvement, de les aider à exprimer leurs envies profondes. L'application existe en version grand public ou entreprises. Si les fonctionnalités sont les mêmes, les modèles économiques sont différents.   
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

ZeWaow, le réseau social pour concrétiser ses envies pro ou perso... et casser les silos en entreprise
ZeWaow, le réseau social pour concrétiser ses envies pro ou perso... et casser les silos en entreprise

Envie de perfectionner votre anglais ? De faire de l'accrobranche ou de jouer du violon ? Ou, plus professionnellement, envie d'un coup de main sur les nouvelles fonctionnalités de Linkedin ou de rencontrer quelqu'un du marketing pour mieux connaître son métier ?

Telles sont quelques-unes des propositions que l'on trouve sur ZeWaow, une application grand public et professionnelle. A la tête du projet, se trouve Pierre Janicot, 33 ans, et déjà à la tête de son troisième projet entrepreneurial. Troisième projet, mais avec une continuité.

 

De Cheerup, une fédération d'associations étudiantes qui aide des jeunes malades du cancer à se projeter dans l'avenir à Zegive, la plateforme de financement collaborative pour les associations en passant par ZeWaow, se trouve un point commun : la volonté d'aider les gens à exprimer leurs vrais talents, leur donner envie d'oser. A tel point que le vibrant PDG est plus prompt à disserter sur les leviers de motivation que sur la composition du capital de son entreprise, lâchant en passant qu'on y trouve Habert Dassault Finance, Olivier Mathiot (un des fondateurs de Priceminister), Jean-Marc Potdevin (passé par Kelkoo, Yahoo! et Critéo) et Bertrand Jelensperger (La Fourchette).

 

33 ans et 3 aventures entrepreneuriales

L'histoire de la création de cette application, telle qu'elle est racontée par le dirigeant, commence avec le recrutement de Marie-Eve Journet, l'actuelle CPO et CTO de ZeWaow. En fin de l'entretien, les deux découvrent qu'ils ont des valeurs communes et cette envie d'aider les autres à se trouver. Parallèlement au développement de Zegive, ils se lancent dans un projet parallèle, réalisant des dizaines d'entretiens dans une chaîne de cafés nord américaine dont le nom commence et finit par S. Soit une étude de marché grandeur nature. De ces heures passées à écouter des centaines de personnes parler de leurs projets et de leurs envies, Pierre Janicot est intarissable. "Au bout d'un an et demi, on s'est dit qu'on avait quelque chose qui tenait la route", se souvient-il. L'application était née avec ce parti pris d'aider à "l'émergence de l'envie, ce moment très particulier où une personne décide de tenter quelque chose de nouveau, car très vite le regard des autres intervient ", explique le PDG.

 

favoriser l'intrapreneuriat

Et il confirme qu'avoir le souci de l'autre n'empêche pas d'avoir sur la tête sur les épaules. Car l'entreprise a développé un modèle économique reposant sur deux pieds, avec d'un côté, une application grand public gratuite et sans publicité actuellement, et de l'autre une offre payante pour les entreprises qui veulent faciliter les contacts entre les salariés, soit l'obsession de maints grand groupes qui aimeraient avoir des structures moins rigides. Pour eux, il faut payer un droit d'entrée calculé en fonction du nombre d'utilisateurs. Les domaines d'applications dans le monde professionnel sont multiples.

 

Ainsi, ce peut être un moyen de favoriser l'intrapreneuriat dans les entreprises, en rapprochant "celui qui a les idées et celui qui a les compétences". Ou encore de faciliter les mobilités internes en mettant en relation "la comptable avec une personne du marketing où elle aimerait travailler. Ou l'inverse", selon les exemples de Pierre Janicot ou encore de mêler les personnes des différentes entités qui constituent les groupes constitués par acquisitions successives. Autre exemple : sur le salon HR l'appli était proposée aux congressistes. La moitié l'a téléchargée et parmi eux la moitié l'ont utilisé au moins une fois.

 

pas un site de rencontre

Sur l'appli, pas de photos mais un autoportrait numérique, un pseudo et une carte de visite avec laquelle les 15 000 utilisateurs se présentent et expriment ce qu'ils peuvent offrir ou ce dont ils ont besoin. Une fois connecté l'utilisateur choisit de répondre ou pas à la proposition. L'absence de photos s'explique : "si tu mets des photos, ça risque tout de suite de devenir un truc de drague", explique le fondateur. Soit le contraire du projet porté par l'équipe de 8 personnes, qui veut avant tout que les gens se rencontrent pour s'aider. Idem pour l'absence de titres professionnels. "Le risque, c'est que tout le monde va vouloir soit parler avec les bombes maison, soit avec les personnes haut placés, alors que c'est peut être le stagiaire qui a la réponse à leur question", poursuit Pierre Janicot, exemple à l'appui.

 

un outil d'horizontalité

C'est l'histoire d'un cadre dirigeant d'une filiale de Renault qui projetant de partir en vacances en Islande fait appel à son réseau sur Zewaow et se retrouve à déjeuner quelques jours plus tard avec un jeune en alternance qui connaît bien le pays. Quelques semaines plus tard, le junior s'est autorisé à envoyer à son N+45 ou presque un projet pour l'entreprise. L'histoire ne dit pas encore le sort qui sera réservée à cette idée, mais elle comble Pierre Janicot, l'homme qui rêvait de casser les silos en mobilisant la passion des uns et des autres.

 

utilisé par AG2R, Renault, CArrefour

Parmi ses premiers clients figurent des entités d'entreprises comme Priceminister, AG2R la mondiale, Renault ou Carrefour. "Nous conseillons aux entreprises de commencer par un premier site, de faire un test. Durant cette période, on observe ce qui se passe et on peut affiner le produit " explique Pierre Janicot. Car la période de démarrage est importante. D'ailleurs, Zewaow propose des kits de communication pour aider les uns et les autres à franchir le pas. "On leur donne les outils, après on les laisse faire ", résume-t-il, s'étonnant de la multiplicité des contextes et des besoins qu'il a déjà rencontrés. "Certains le mettent en place lors d'un déménagement. D'autres pour faire du reverse mentoring à la demande. Une entreprise l'inscrit dans sa politique de qualité de vie au travail "énumère-t-il.

 

Cette période initiale est indispensable pour améliorer les fonctionnalités, la start-up améliorant son produit au fur et à mesure des utlisations. Pour simplifier l'utilisation, elle travaille sur deux projets pour améliorer son algorithme également. L'odre de défilement des fiches avec les projets des uns et des autres n'étant pas le résultat du seul hasard. Parmi ses projets figure aussi un déploiement à l'international et la mise au point de nouvelles fonctionnalités. 

 

Pendant ce temps-là sur l'appli grand public, TheFab95 cherche des potes pour aller au restaurant, Matteo des comédiens pour sa compagnie et Rockette aimerait "passer une semaine à la découverte de l'univers d'une star-up ! La tienne serait prête à m'ouvrir ses portes ? Parlons-en ".

 

Décidemment on n'en sort pas.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Antoine
25/05/2016 01h40 - Antoine

Dégoûté...! J'ai eu la même idée grrr y'en a toujours un avec un temps d'avance c'est dingue lol ! Bien vu! ;)

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Artus
09/09/2016 09h53 - Artus

Aucun regret car la réussite est surtout dans l'exécution. Quand tu as une idée, tu peux être certain qu'au moins 10 autres dans le monde y travaille déjà.

Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale