Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

12 entrepreneurs de la Silicon Valley font partie du top 50 des plus généreux philanthropes américains

Les plus grands philanthropes américains ne sont plus seulement issus des milieux industriels : ils viennent de plus en plus souvent des entreprises technologiques implantées dans la Silicon Valley, qui brassent des sommes d'argent importantes. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

12 entrepreneurs de la Silicon Valley font partie du top 50 des plus généreux philanthropes américains
12 entrepreneurs de la Silicon Valley font partie du top 50 des plus généreux philanthropes américains

Les techies et entrepreneurs de la Silicon Valley sont de plus en plus généreux : enrichis par des valorisations très élevées de leurs sociétés en bourse, par des tarifs d'acquisition à 10 ou 11 chiffres pour des entreprises qui ne font pas encore de profit, certains d'entre eux reversent une partie de leurs gains à des associations caritatives.

Selon le dernier top 50 des plus grands philanthropes américains, publié par le magazine bihebdomadaire The Chronicle of Philanthropy, 12 de ces 50 donateurs tirent leur fortune de leurs activités dans le domaine des nouvelles technologies en 2014, contre 6 en 2013. La somme de leurs dons représente 47% du total de 9,8 milliards de dollars mis sur la table par ces bienfaiteurs. Traditionnellement, les philanthropes étaient plutôt des industriels, issus notamment du secteur pétrolier.

De nouvelles têtes entrent dans le top 50

En tête de ce classement, l'indétrônable Bill Gates, fondateur de Microsoft, et sa femme Melinda. Ils ont versé 1,5 milliard de dollars à leur association Bill & Melinda Gates foundation en 2014. Mais de nouveaux noms viennent truster les premières places de ce classement. Jan Koum, co-fondateur de la société de messagerie mobile WhatsApp, rachetée par Facebook 22 milliards de dollars en octobre 2014, a fait son entrée dans cette liste directement à la quatrième position : il a donné 556 millions de dollars à la Silicon Valley Community Foundation en 2014.

Il est talonné par un autre génie du net, Sean Parker. Le co-fondateur de Napster, un site créé initialement pour échanger (illégalement) des fichiers musicaux en MP3, et un temps président de Facebook, a offert 550 millions de dollars à des associations caritatives. Quant au créateur des GoPro (petites cameras équipées d'un kit mains libres) Nick Woodman et sa femme Jill, ils ont alimenté de plus de 500 millions de dollars les caisses de la Silicon Valley Community Foundation.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media