Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

235 industriels s'associent au ministère de la Santé s'engagent pour promouvoir l'e-santé

Un accord vient d'être signé entre 235 industriels et le ministère de la Santé pour promouvoir la santé connectée en France. Les engagements ont été formalisés dans une charte qualifiée d'historique par le gouvernement. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

235 industriels s'associent au ministère de la Santé s'engagent pour promouvoir l'e-santé
235 industriels s'associent au ministère de la Santé s'engagent pour promouvoir l'e-santé © Agence du numérique en santé

235 industriels œuvrant dans la santé connectée, dont la liste est disponible ici, ont signé la charte "Engagé pour l'e-santé". Cette feuille de route s'inscrit dans les engagements pris lors du Ségur de la Santé fin juillet dernier.

Faire avancer l'e-santé en France
"Nous sommes heureux et fiers de compter autant de signataires de cette charte d’engagement pour faire avancer la e-santé en France. Cela démontre le partage, par les industriels du secteur, du cadre de valeurs et de la vision que nous portons au travers la feuille de route du numérique en Santé", se sont félicités Laura Létourneau, déléguée ministérielle au Numérique en Santé et Dominique Pon, responsable ministériel au Numérique en Santé.

En signant ce document, les entreprises – dont Withings, IBM, Mon Qualiticien et bien d'autres – s'engagent à mener à bien plusieurs chantiers numériques dans un objectif de modernisation du système de santé et d'amélioration de la prise en charge des personnes dans les secteurs sanitaires et médico-social.

Parmi les promesses, on trouve le développement de systèmes d'information, de services et outils numériques conformes aux référentiels du ministère, la création d'applications dans le futur espace numérique de santé, la communication transparente sur les initiatives dans le secteur de l'e-santé…

L'Etat s'engage à encourager une politique d'investissement
En retour, le ministère de la Santé a pris des engagements comme de consulter et associer les signataires aux orientations stratégiques de la feuille de route du numérique en santé, encourager une politique d'investissement ou encore proposer l'expertise et l'assistance nécessaires.

Ce nouvel engagement s'inscrit également dans la feuille de route nationale du numérique en santé. Annoncé en avril 2019, ce programme a pour objectif de transformer durablement le système de santé grâce au numérique. 

Le gouvernement a désormais deux ans, avant la prochaine élection présidentielle, pour réellement mettre en place ces changements. Une durée relativement courte pour remodeler le secteur de la santé qui a encore du mal à pleinement se transformer. Pourtant, selon l'Institut Montaigne, le potentiel du marché de l'e-santé en France s'élèverait à 22 milliards d'euros. Pour y arriver, deux transformations majeures sont nécessaires : un accès simplifié aux données de santé et la structuration de la filière du numérique en santé. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media