50 milliards d’euros pour le e-commerce en 2013

Les derniers chiffres de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) évoquent une croissance de 14 % du chiffre d’affaires et des ventes record en fin d’année.

Partager
50 milliards d’euros pour le e-commerce en 2013

Le e-commerce ne connait pas la crise ! Le troisième trimestre est dans la continuité des deux premiers avec une hausse de 14 % du chiffre d’affaires. Les français ont acheté pour 12,3 milliards d’euros en ligne. Pour Noël, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) estime que les ventes devraient atteindre 10,3 milliards d’euros, soit une progression de 14 % par rapport aux 9 milliards d’euros enregistrés pour la fin d’année 2012. Du coup, la Fédération prévoit que les ventes en ligne dépasseront 50 milliards d’euros pour l’année 2013, contre 45 milliards en 2012.

Les ventes sur l’Internet mobile s’envolent

Dans le détail, le marché français a dépassé les 130 000 sites actifs (+ 18 %). Les volumes de ventes sur les places de marchés progressent de 60 % sur un an et les ventes sur l’Internet mobile (smartphones, tablettes, sites mobiles et applications) progressent de 98 %. Les sites du panel iCM (indice commerce mobile) réalisent même 11 % de leurs ventes sur mobile.

Olivier Cognasse

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS