65 % des Français croient au numérique

Les Français croient au potentiel du numérique en France révèle une enquête exclusive Ifop-L’Usine Nouvelle-Futur en Seine. Mais la conviction reste fragile. Le secteur doit faire ses preuves.

Partager
65 % des Français croient au numérique

Le numérique redonnerait-il le moral au français ? Un peu d’espoir du moins. Les résultats de l’enquête exclusive L’Usine Nouvelle-Futur en Seine, sur la perception des Français de l’économie numérique, réalisée par l’Ifop du 5 au 7 juin 2013 (échantillon représentatif de 1008 personnes de plus de 18 ans), peuvent le laisser penser. "Pour un pays traditionnellement aussi pessimiste que la France, que 65 % des Français considèrent la France comme bien placée dans la compétition économique mondiale, alors que le pays n’a inventé ni Google, ni Amazon, est déjà étonnant, analyse Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion et Stratégies à l’Ifop. Ils ne sont en effet qu’un sur deux à penser que la France est encore un grand pays industriel."

Un nombre important d'emplois en France

Confiants, les Français sont aussi 61 % à penser que le secteur représente un nombre important d’emplois en France et 57 % qu’il sera fortement créateur d’emplois, dans le pays, dans les prochaines années. 71 % sont même prêts à conseiller à leurs enfants d’y travailler. L’idée que le numérique n’est qu’une niche pour des start-up à faible intensité d’emploi, n’est donc pas majoritaire (43 %). Dans le contexte actuel de chômage et d’emplois aidés, l’économie numérique serait donc plutôt un secteur à choyer ou à accompagner pour les pouvoirs publics.

Mais attention, "si les résultats dans l’ensemble sont bons, l’adhésion pourrait être plus ferme", observe Jérôme Fourquet. De fait ils ne sont que 6 % à penser que la France est très bien placée dans l’économie mondiale du secteur (59 % assez bien placée). Et les moins de 35 ans apparaissent les plus sceptiques vis à vis du numérique français. Ils ne sont que 57 % à le penser bien placé mondialement et 52 % à croire à son potentiel emploi. En revanche, les 64 ans et plus, qui ont connu les grandes heures de France télécom notamment, sont plus positifs, (71 % bien placée). De même seuls 11 % des Français sont vraiment prêts à recommander à leurs enfants d’aller y travailler. Les cadres et les habitants d’île de France étant plus confiants sur les opportunités d’emplois dans le numérique que les ouvriers en région.

Prouver le potentiel

"Globalement il n’y a qu’un petit noyau dur de vraiment convaincus et un large ‘ventre mou’ qui pense qu’effectivement le numérique est plutôt porteur, qu’il va dans le sens de l’histoire. Il faut donc encore montrer les emplois créés, prouver le potentiel, et transformer l’essai", conseille le directeur du département Opinion et Stratégies à l’Ifop. Pour autant, peu de secteurs d’activité peuvent aligner de tels chiffres de confiance en France. Hormis l’aéronautique, peut-être.

Aurélie Barbaux et Julien Bonnet

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS