Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

69 start-up de la French Tech signent un pacte parité

Un pacte de parité pour atteindre le seuil minimal de 20% de femmes siégeant au board des start-up d'ici 2025 et 40% d'ici 2028. 69 jeunes entreprises de la French Tech ont signé ce pacte, co-écrit avec la Mission French Tech, qui vise à accélérer l'égalité entre les femmes et les hommes. Fait notable : si les sujets de la lutte contre les discriminations et le harcèlement sexuel sont pris en compte, celui des écarts de salaires n'est pas évoqué.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

69 start-up de la French Tech signent un pacte parité
69 start-up de la French Tech signent un pacte parité © Rawpixel - Unsplash

Des start-up de la French Tech s'engagent pour la parité. 69 start-up, faisant parties du Next 40 ou du French Tech 120, ont participé à l'écriture et signé un "pacte parité". Dévoilé le 31 mai 2022, ce pacte vise à accélérer l'égalité entre les femmes et les hommes dans les start-up. Et sans doute attirer des femmes dans le secteur de la tech où elles sont peu présentes.

"La nécessité pour la Mission French Tech d'agir en faveur de la parité dans l'écosystème start-up s'est imposée à nous comme une évidence, assure Clara Chappaz, directrice de la Mission French Tech. Il n'y a aujourd'hui aucune femme CEO parmi les entreprises du Next40 et seulement 7 dans le French Tech 120."
 

Quelques engagements

Ce pacte parité a été construit à l'initiative de la Mission French Tech en raison de la trop faible présence des femmes dans les instances dirigeantes et les équipes managériales des start-up. Des start-up du Next 40 et du French Tech ont également été à la manœuvre. Depuis mars 2022, ces différents acteurs planchent sur ce sujet, partagent leurs ambitions et les actions entreprises sur le sujet de la parité. Un sujet qui prend d'autant plus d'ampleur que plusieurs études mettent en avant le rapport entre diversité et performances d'une équipe.

Ces discussions ont abouti sur un rapport qui rassemble des bonnes pratiques ainsi que des engagements. Toutefois, s'ils ne sont pas respectés aucune sanction ne semble prévue. Dans ces engagements, il est prévus d'atteindre un seuil minimal de 20% de femmes siégeant au board de l'entreprise d'ici 2025 et 40% d'ici 2028. A titre de comparaison, une loi impose des quotas dans les comités de direction des groupes de plus de 1000 salariés : 30% en 2027 et 40% en 2030.

Côté start-up, les signataires se sont aussi engagées à former l'ensemble de leurs managers sur les enjeux de la diversité et la lutte contre les discriminations et le harcèlement d'ici la fin de l'année. Elles promettent que dès à présent toutes les fiches de postes publiées s'adressent autant aux profils féminins que masculins et s'engagent à mettre en place un accompagnement spécifique pour chaque salarié au retour de son congé parental d'ici la fin de l'année. Enfin, elles doivent "constituer une équipe paritaires de représentantes et représentants amenés à prendre la parole au nom de l'entreprise, en interne et en externe d'ici fin 2022."

Et l'aspect financier ?

Au-delà de la parité elle-même, un aspect financier doit également être pris en compte. De manière générale, les écarts de salaires sont persistants en France entre les femmes et les hommes – l'écart de revenu entre les femmes et les hommes s'élève à 22,3% en 2019, soit 5,1 points de moins par rapport à 1995 selon l'Insee. Les start-up devront se saisir de ce sujet si elles souhaitent avoir des femmes à des postes à responsabilité.
 

Un autre point peut être rappelé : les équipes fondatrices composées uniquement de femmes ont plus de mal à lever des fonds. Preuve de ces inégalités, le baromètre Sista et BCG rapporte que 88% du montant total levé par les start-up en 2021 a été capté par des équipes fondatrices 100% masculines. Des données qui pourraient évoluer dans le bon sens si à l'avenir les start-up rééquilibrent leur board.

Les signataires

La liste des 69 start-up signataires :
 

- 360Learning
- Adikteev
- Akeneo
- Alan
- All Mol Technology
- Ankorstore
- Blablacar
- Botify
- Brut Contentsquare
- Cooptalis
- Corwave
- Deezer
- Dental Monitoring
- Descartes Underwriting
- Devialet
- Doctolib
- Heetch
- HR Path
- iAdvize
- Igyxos
- Ilek
- Imcheck Therapeutics Innovafeed
- Jobteaser
- Joone
- Kineis
- Klaxoon
- La Belle Vie
- Ledger
- Leocare
- Libon Lifen
- Loft Orbital
- Luko
- Lumapps
- Malt
- Mano Mano
- Mirakl
- Mnemo Therapeutics Mwm
- Mym
- Openclassrooms
- Payfit
- Pennylane
- Perfectstay
- Pharmedistore
- Pigment
- Qonto
- Selectra
- Sendinblue
- Singulart
- Skeepers
- Smartadserver
- Spendesk
- Swile
- Tissium
- Treefrog Therapeutics
- Ubitransport
- Veepee
- Vestiaire Collective
- Virtuo
- Visiperf
- Withings
- Wynd
- Ynsect
- Younited
- Yousign
- Yubo

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.