Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

8 mots et expressions à utiliser pour éviter d’être so 2014 en 2015

Les mots s’usent. Pour être furieusement tendance en 2015, sachez évacuer de votre vocabulaire des concepts un peu datés. En apparence anecdotiques voire carrément snobs, ces glissements sémantiques sont toutefois révélateurs de nouvelles tendances à l’oeuvre.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

8 mots et expressions à utiliser pour éviter d’être so 2014 en 2015
8 mots et expressions à utiliser pour éviter d’être so 2014 en 2015 © Clément Gault - Flickr - CC

1/ Ne dites plus "domotique", dites "maison connectée"

Ce secteur qui connaît une renaissance avec les objets connectés a définitivement enterré la domotique promise depuis les années 70 mais jamais vraiment réalisée. Avec l’achat de Nest par Google l’an dernier, la tendance était confirmée. Au CES qui se tient à Las Vegas du 6 au 9 janvier, les principaux acteurs de cette activité sont venus en force.

2/ Ne dites plus "PDG", dites "CEO"

Même dans les start-up françaises de trois personnes le terme s’impose, il passe bien auprès des business angels anglo-saxons et est préféré à l’image potentiellement un peu ventripotente de feu le PDG.

3/ Ne dites plus "changer", dites "revisiter"

Changer c’est dangereux. A l’heure du vintage, on s’appuie sur un fond de sauce de valeurs sûres pour faire du neuf. Et, ainsi, on "revisite" une formule produit, un business model ou même l’aménagement de son salon...

4/ Ne dites plus "big data", dites "magna data"

Axelle Lemaire, notre secrétaire d’Etat chargée du numérique, veut promouvoir ce terme qui exprime une exploitation des données conforme à la culture européenne de protection de la vie privée. Big data évoque big brother alors que Magna data évoque la Magna carta, la charte adopté en 1215 en Angleterre pour promouvoir les libertés individuelles. Réservé aux pionniers, le terme n’a pas encore pris.

5/ Ne dites plus "quelque chose", dites "co-quelque chose"

La co-construction, la co-création, le co-branding, la co-innovation... Le participatif est désormais décliné sur tous les modes. Personne ne fait plus rien dans son coin. Normal à l’heure de l’open innovation et de l’économie du partage.

6/ Ne dites plus "mooc", dites "mimo" ou "spoc"...

Les mooc (massive open online course) sont-ils déjà passés de mode ? Non, mais ce vaste concept se segmente déjà en une myriade d’approches. Le mimo (micro module) est une suite de séquences de 20 minutes plus digestes qu’un cours de 1 heure 30, le spoc (small private online course) est destiné aux salariés. Les entreprises s’y lancent à fond.

 

Notre dossier : ce qu'il faut savoir pour s'en sortir dans la jungle des mooc

 

7/ Ne dites plus "j’ai plein de choses à faire", dites "je pratique le multitasking"

Le multitasking, l’action de travailler en multitâches, prend sa source dans l’ingénierie informatique. Il désigne un système d’exploitation capable de traiter en même temps plusieurs programmes informatiques. Il s’applique désormais à l’être humain qui effectue plusieurs activités à la fois en utilisant souvent de multiples moyens de communication de manière simultanée. Naturelle chez les "digital natives", la démarche est vécue parfois plus douloureusement par leurs aînés.

8/ Ne dites plus "Un bricoleur", dites "un maker"

Avec l’arrivée des imprimantes 3D, les bricolos du dimanche ou les adeptes des arts appliqués changent de statut. Capables de récupérer ou de concevoir des plans, ils peuvent même développer une petite production standardisée. Attention : le bricoleur ne devient véritablement maker que s’il est un peu geek sur les bords.

Anne-Sophie Bellaiche, avec les contributions de la rédaction

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale