Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Accélérateur Health Tech, fonds de 50 M€… Bpifrance mise sur la santé numérique

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Bpifrance annonce le lancement un fonds de 50 millions d’euros dédié à la santé numérique, ainsi qu’un accélérateur Health Tech du Hub. 7 start-up ont été sélectionnées pour la première promotion.

Accélérateur Health Tech, fonds de 50 M€… Bpifrance mise sur la santé numérique
Accélérateur Health Tech, fonds de 50 M€… Bpifrance mise sur la santé numérique

"Nous avons lancé le Hub Bpifrance il y a trois ans mais les start-up de la santé étaient dans l’ombre du digital…, déclare Nicoal Dufourcq, directeur général de la banque publique d’investissement Bpifrance. Nous voulons isoler les start-up de la santé pour les pousser de la même manière que les autres start-up de la French Tech, et faire en sorte que le coq rouge incarne aussi les start-up de la biotech française".

 

Un accélérateur health tech au sein du Hub

Ce sera le rôle de l’accélérateur Health Tech, lancé dès ce lundi 4 décembre au sein du Hub. Piloté par Marion Cassiau, spécialiste de la santé au sein de Bpifrance Le Hub, l’accélérateur accompagnera 7 start-up de la santé (Bio-Tech, Med-Tech et e-santé), pour un programme d’un an.
Mentorat, partage entre pairs, networking ciblé, préparation à l’international, visibilité... Ces jeunes entreprises de bénéficieront d’un suivi personnalisé et adapté visant à favoriser leur croissance et leur développement. "La grande différence entre les start-up de la santé et celles de la tech digital,  c’est qu’elles ont un lien de filiation très forte avec les organismes de recherche", indique Paul-François Fournier, ?Directeur Exécutif Bpifrance Innovation. Autre différence : le secteur est soumis à une réglementation stricte. D’où la nécessité d’un accompagnement dédié selon les membres de Bpifrance.

 

… et un fonds de 50 M€ : Patient Autonome

En parallèle, Bpifrance annonce le lancement d’un fonds dédié à la santé numérique. Baptisé Patient autonome, il s’élève à 50 millions d’euros, issus des fonds propres de Bpifrance. "Ce fonds est destiné aux entreprises d’amorçage qui opèrent autour du numérique et de la santé", indique Paul-François Fournier…. . "Nous avons la conviction que tout ce qui est digital va permettre d’avoir une santé plus efficace, notamment sur l’ensdmble du parcours de soin".

En 2016, Bpifrance a accompagné 570 start-up de la santé, pour un montant de plus de 170 millions d’euro en financement, prêts, avance et subvention. Par ailleurs, Bpifrance a également investi directement plus de 150 millions d’euros et est présent dans plus de 20 fonds de Capital Innovation dédiés au secteur.

 

Les 7 start-up de la première promo de l’accélérateur Health Tech

  • Bio-serenity
    Société fondée sur la résolution du problème de l’enregistrement de longue durée (électro-encéphalogramme, électrocardiogramme…) qui propose des solutions ambulatoires aux professionnels de santé pour un usage de diagnostic clinique ou dans le cadre d’essais cliniques.
  • CorWave
    Solution de pompes cardiaque qui reproduit  le fonctionnement natif du cœur pour combattre insuffisance cardiaque
  • H4D
    Cette société de service spécialisée dans l’accès au soin a développé une cabine connectée permettant  permettre de réaliser les actes à distance.
  • Sparing Vision
    Créée en 2016, cette start-up développe une solution pour restaurer la fonction de photo-récepteurs dans le cas de maladies rétinopathie pigmentaire
  • Eyevensys
    Société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de sa plateforme innovante EyeCET permettant une production intraoculaire soutenue de protéines thérapeutiques pour traiter un large éventail d'indications ophtalmiques.
  • GamaMabs
    GamaMabs Pharma est une entreprise française de biotechnologie en Immuno-Oncologie, et leader dans le développement d’anticorps optimisés ciblant AMHR2 dans le cancer.
  • Step Pharma
    Société focalisée sur le développement d’une nouvelle classe d’inhibiteurs de synthèse de nucléotides ciblant CTPS1 (protéine impliquée dans la réponse immunitaire adaptative) pouvant offrir un meilleur traitement administrable par voie orale pour les maladies auto-immunes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale