Airbnb écope d'une amende de 300 000 euros pour défaut d'information du consommateur

Airbnb est épinglé par la Répression des fraudes qui l'a condamné à une amende de 300 000 euros pour avoir omis d'informer le consommateur sur certains de ses droits comme le droit de rétractation ou sa responsabilité civile locative. TripAdvisor et Trivago avaient été condamnés pour des motifs similaires.

Partager
Airbnb écope d'une amende de 300 000 euros pour défaut d'information du consommateur

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), rattachée au ministère de l'Economie, a prononcé une amende administrative de 300 000 euros contre Airbnb le mardi 3 août.

Défaut d'information
A la suite d'une série de contrôles sur le site web de l'entreprise, elle a constaté l'absence d'informations relatives, pour chaque annonce, à "la qualité de l'offreur (professionnel ou particulier), aux dispositions du code de la consommation sur le droit de rétractation et celles du code civil en matière de droit des obligations et de responsabilité civile".

Les plateformes Trivago et TripAdvisor ont été condamnées pour des motifs similaires en décembre dernier. Les amendes s'élevaient à 47 500 euros et à 230 000 euros respectivement.

Une amende de 8 millions
Depuis le début de l'année, Airbnb multiplie les amendes en France. Début juillet, la plateforme a été condamnée par le tribunal judiciaire de Paris au versement d'une amende de 8 millions d'euros pour ne pas avoir dépublié plus de 1000 annonces dépourvues de numéro d'enregistrement.

En février 2021, la Cour de cassation avait donné raison à la Mairie de Paris. En effet, elle a décidé que la location de courte durée s'apparente à un changement d'usage du bien loué qui nécessite une autorisation préalable et une compensation.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS