Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alibaba va soutenir les entrepreneurs de Hong Kong via une fondation dotée de 129 millions de dollars

Alibaba a lancé le 2 février une organisation à but non lucratif pour aider les jeunes entrepreneurs hongkongais à créer des entreprises qui échangent avec la Chine continentale, via ses sites de e-commerce. L'objectif affiché : densifier les liens qui existent entre ces deux territoires, administrativement autonomes. La fondation, dotée de 129 millions de dollars, permettra surtout au géant chinois d'attirer de nouvelles sociétés sur ses plates-formes de commerce en ligne. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Alibaba va soutenir les entrepreneurs de Hong Kong via une fondation dotée de 129 millions de dollars
Alibaba va soutenir les entrepreneurs de Hong Kong via une fondation dotée de 129 millions de dollars © Leon Lee - Flickr - CC

Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba a annoncé le 2 février la création d'une organisation à but non lucratif à Hong Kong. Dotée de 129 millions de dollars de fonds, elle va soutenir les jeunes entrepreneurs hongkongais qui veulent lancer leur business et qui souhaitent acheter et vendre en Chine via les plates-formes de e-commerce du groupe.

Baptisée la "Fondation Alibaba pour les entrepreneurs de Hong Kong", la structure leur offrira directement des fonds, en échange de prises de participations dans les entreprises créées. L'intégralité des profits sera réinvesti dans l'organisation, promet le groupe dans un communiqué daté du 2 février. Elle leur fournira aussi l'assistance technique nécessaire pour qu'ils commencent facilement à réaliser leurs transactions en ligne. Alibaba propose également, via cette ONG, 200 stages aux étudiants des universités de cette région administrative spéciale chinoise.

Alibaba veut booster sa côte de popularité

En créant cette fondation à Hong Kong, Alibaba fait d'une pierre deux coups : elle va lui permettre d'attirer dans ses filets de nouvelles sociétés, qui échangeront sur ses sites de commerce en ligne Alibaba.com (réservé aux ventes B to B), mais aussi Taobao (C to C) et enfin Tmall (sur lequel les entreprises vendent aux particuliers).

Alibaba pourrait également faire grimper sa côte de popularité dans cette région autonome du pays, où de nombreux étudiants et jeunes salariés ont manifesté en novembre 2014. Ils étaient entre autre frustrés par une politique économique qu'ils disent favorable aux touristes et aux habitants du reste de la Chine, mais qui pèserait trop fortement sur leurs épaules.

"Nous espérons créer des opportunités qui changeront la vie de ces jeunes honkongais, et leur permettre de fonder des entreprises prospères qui densifieront les liens qui existent entre Hong Kong et la Chine continentale", a indiqué dans le communiqué Jack Ma, le président et fondateur de la société, qui a fait une entrée remarquée à la Bourse de New York en septembre 2014.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale