Amazon, 10 fois plus puissant dans le cloud que ses 14 plus gros concurrents réunis, selon Gartner

Selon le cabinet Gartner, Amazon conforte son avance dans le cloud d’infrastructure avec une capacité de traitement et stockage 10 fois supérieure à celle de ses 14 plus gros concurrents réunis.

Partager

Le quadrant magique de Gartner dans le cloud d’infrastructure (IaaS pour infrastructure as a service) évolue d’année en année. Mais une chose ne change pas : la position d’Amazon Web Services, le bras armé d’Amazon dans l’informatique à la demande. Il écrase toujours la concurrence. L’édition 2015 confirme cette domination même s’il partage désormais le statut de leader avec Microsoft. Elle fournit surtout une mesure insoupçonnée de l’ampleur de son avance.

Ici, il n’est question ni de chiffre d’affaires ni de part de marché. Gartner s’intéresse plutôt aux capacité de calcul, stockage et réseau mises à la disposition des clients. Amazon Web Services se distingue par une capacité 10 fois supérieure à celle de ses 14 plus gros compétiteurs réunis. Parmi les concurrents inclus dans le quadrant magique 2015, figurent des grandes pointures du numérique comme Microsoft, IBM, Google ou Fujitsu. Mais pas HP, ni Dell, ni Oracle, exclus du quadrant magique car considérés par Gartner soit comme insignifiants sur le marché, soit ne répondant pas aux critères précis du cloud public.

"AWS dispose d'une base de clientèle diversifiée et de la plus large gamme de cas d'usage, y compris dans les entreprises et les applications à mission critique", écrivent les auteurs de l‘étude. "Grâce à son écrasante domination, il a attiré un vaste écosystème de partenaires et d’éditeurs de logiciel. Il reste le chef de file du secteur, extrêmement innovant, exceptionnellement agile et très réactif au marché. Bien qu'il commence à faire face à davantage de concurrence d’acteurs comme Microsoft et Google, il conserve une avance de plusieurs années sur les autres."

La guerre des prix, déclenchée par Google en mars 2014, ne semble pas jusqu’ici atténuer la domination d’Amazon. Le groupe de Jeff Bezos profite de ses gains d’échelle pour continuer à croître plus vite que le marché, maintenant sa confortable position (estimé par Synergy Research à 29% de part de marché, contre 11% pour le numéro deux Microsoft) et sa bonne rentabilité, comme le démontrent ses résultats publiés pour la première fois au premier trimestre 2015. Malgré la montée de la concurrence, non seulement il conserve sa domination mais il creuse aussi l’écart avec ses principaux rivaux en terme de capacité. En 2013, Gartner lui attribuait une capacité de traitement, stockage et réseau cinq fois supérieure à celle de ses 14 plus gros compétiteurs réunis.

AWS ne dévoile pas le montant de ses investissements. Son patron Andy Jassy en donne toutefois une idée par une voie détournée : "Chaque jour, nous ajoutons autant de serveurs à nos datacenters que ceux dont disposait Amazon.com en 2004, une société d’un chiffre d’affaires de 7 milliards de dollars à l’époque."

La course-poursuite de Microsoft, Google et autre IBM derrière Amazon Web Services s’annonce longue et difficile.

Ridha Loukil

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS