Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon intéressé par le site de e-commerce de luxe Net-A-Porter, qui pourrait être sa plus grosse acquisition

Amazon envisagerait un rachat de la plate-forme de vente en ligne de luxe suisse Net-A-Porter, selon le site du magazine de mode américain Women's Wear Daily. Les discussions n'en seraient qu'à un stade préliminaire. Cette opération pourrait s'élever à plus de 2 milliards de dollars selon le titre de presse (mais à une somme inférieure selon Forbes). Si les deux entreprises parvenaient à un accord, cette acquisition serait la plus importante jamais réalisée par le géant du e-commerce. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon intéressé par le site de e-commerce de luxe Net-A-Porter, qui pourrait être sa plus grosse acquisition
Amazon intéressé par le site de e-commerce de luxe Net-A-Porter, qui pourrait être sa plus grosse acquisition © Net à porter

Amazon s'intéresse de près au site de e-commerce de luxe Net-A-Porter, qui appartient actuellement au groupe suisse Richemont. Le géant de la vente en ligne aurait approché la société en vue d'un éventuel rachat, d'après le site magazine américain Women's Wear Daily, destiné aux professionnels de la mode. Les discussions n'en seraient qu'à un stade préliminaire, complète Forbes le 26 mars, citant des sources proches du dossier.

Si jamais cette opération venait à se concrétiser, ce serait la plus importante acquisition jamais réalisée par Amazon, qui avait dépensé en août 2014 1,1 milliard de dollars pour acheter la société de streaming vidéo Twitch et 1,2 milliard en 2009 pour la plate-forme de vente en ligne de chaussures Zappos.

Amazon en quête de respectabilité

Selon Women's Wear Daily, la firme fondée par Jeff Bezos serait prête à débourser entre 2 et 2,19 milliards de dollars pour mettre la main sur Net-A-Porter. Une information démentie par Forbes, pour qui la somme serait inférieure. Les deux groupes refusent pour le moment de commenter officiellement ces rumeurs.

Amazon lorgne depuis longtemps sur le secteur du luxe, dans lequel il n'a pour l'instant pas réussi à se faire une place car les consommateurs associent la marque à des produits discount, livrés rapidement. Les marges importantes que réalisent les sites de vente en ligne de vêtements de luxe, comme Net-A-Porter, sont attractive pour une entreprise qui affichait des pertes de 241 millions de dollars en 2014, malgré une hausse de son chiffre d'affaires.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media