Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon ne paie toujours pas l'impôt sur les sociétés en Europe

L'entité luxembourgeoise d'Amazon, qui pilote son activité européenne, a enregistré dans ses comptes une perte de 1,2 milliard d'euros en 2021, et qui dit pas de bénéfice, dit pas d'impôt.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon ne paie toujours pas l'impôt sur les sociétés en Europe
Amazon ne paie toujours pas l'impôt sur les sociétés en Europe © Amazon

Chaque année c'est la même antienne. Amazon, malgré ses revenus conséquents sur le continent, ne paie pas d'impôts sur les sociétés en Europe grâce à ses techniques d'optimisation fiscale. 2021 n'y échappe pas. Bloomberg rapporte que la filiale luxembourgeoise d'Amazon a enregistré un chiffre d'affaires de 51,3 milliards d'euros l'année dernière (+17% sur un an), mais une perte de 1,16 milliard, ce qui par conséquent la dispense d'impôt sur les sociétés. Et l'autorise même à recevoir un crédit d'impôt de 1 milliard. 
 

Plus de charges que de revenus cumulés

Amazon EU, dont le siège est au Luxembourg, est l'entité qui consolide les activités du géant de l'e-commerce en Europe (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Pays-Bas, Pologne, Suède). Les pertes sont consécutives à des achats de "matières premières et de consommables" pour 37 milliards d'euros, et à 15 milliards de "charges externes". Par ailleurs, l'entreprise a accumulé plusieurs milliards de reports de déficit sur les dernières années.

Un porte-parole d'Amazon a précisé comme à l'accoutumée à l'agence de presse qu'Amazon était soumis à la fiscalité de chaque pays dans lequel elle est implantée. "En Europe, nous payons plusieurs centaines de millions d'euros d'impôts sur les sociétés". Mais ses publications financières ne font pas apparaître les chiffres des succursales pays par pays.

L'Europe n'a pas trouvé la parade

Amazon s'est établi au Luxembourg en 2003. Les rescrits fiscaux conclus avec le Grand-Duché ont donné lieu à des batailles juridiques, remportées jusqu'à présent par Amazon. La Commission européenne réclamait 250 millions d'euros d'arriérés à Amazon, pointant des aides d'Etat déguisées, mais cette décision a été annulée par la Cour de Justice de l'Union européenne en 2021. La Commission a depuis fait appel. 

Dans sa lettre aux actionnaires le 14 avril, le patron d'Amazon, Andy Jassy, s'est félicité d'avoir "réalisé en 15 mois l'équivalent de trois ans de prévisions de croissance" pour son activité grand public entre début 2021 et le premier trimestre 2021.

Un fonds pour l'innovation industrielle

L'entreprise a annoncé cette semaine la création d'un fonds de 1 milliard de dollars pour l'innovation industrielle dans les domaines de la logistique, qui investira notamment dans la robotique et la sécurité dans les entrepôts.

Amazon a par ailleurs annoncé un nouveau service pour les marchands sur internet, baptisé "Buy with Prime", qui permettra aux abonnés Amazon Prime de bénéficier des avantages conférés par leur adhésion en achetant sur des sites de vendeurs tiers, en utilisant leur compte Amazon. Ce service sera dans un premier temps réservé aux marchands utilisant déjà les services de stockage et de livraison d'Amazon (Fulfillment by Amazon).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.