Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon revoit sa politique en matière d'articles retournés et invendus

A la suite de nombreuses enquêtes sur la mauvaise gestion des stocks dans ses entrepôts, Amazon a annoncé le lancement de deux nouveaux programmes dédiés à la gestion des articles invendus ou retournés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon revoit sa politique en matière d'articles retournés et invendus
Amazon © Guittet Pascal

Amazon a annoncé le jeudi 5 août le lancement de deux nouveaux programmes conçus pour faciliter la revente d'articles retournés ou de stocks excédentaires par les vendeurs tiers de la marketplace. Auparavant, les vendeurs pouvaient uniquement se faire renvoyer les articles ou choisir de faire un don via Amazon s'ils le souhaitaient.

Vendre des produits retournés ou invendus
Le premier programme "Liquidation Expédié par Amazon" permet aux vendeurs de s'appuyer sur les partenaires commerciaux existants avec des déstockeurs et sur les technologies d'Amazon pour rentabiliser les articles retournés et invendus. Ce nouveau programme est disponible en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, aux Etats-Unis et bientôt au Royaume-Uni.

Le second programme, baptisé "Evaluer et revendre expédié par Amazon", s'adresse aux vendeurs partenaires qui souhaitent revendre des articles retournés en tant que produit d'occasion directement sur la marketplace au lieu de se les faire renvoyer ou les donner. C'est Amazon qui évaluera l'article et lui attribuera l'un des quatre états : comme neuf, très bon état, bon état ou état correct. Les vendeurs pourront ensuite fixer le prix des articles fonction de cet état. Ce programme déjà disponible au Royaume-Uni, sera proposé aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année et en France, Allemagne, Italie et Espagne d'ici début 2022.

En faveur de l'économie circulaire
Cette nouvelle stratégie s'inscrit dans les engagements pris par le géant de l'e-commerce envers les petites entreprises et en faveur du développement durable car ces programmes ont pour objectif de donner une seconde vie aux objets retournés ou invendus, peut-on lire dans le communiqué. Comme l'explique Libby Johnson McKee, directrice d'Amazon WW Returns, ReCommerce et développement durable, "les retours et leurs gestions sont une réalité pour l'ensemble des détaillants et que faire de ces produits est un défi à l'échelle industrielle".

Surtout, ces mesures font suite à plusieurs enquêtes menées dans les entrepôts d'Amazon qui ont révélé que de nombreux articles retournés et invendus étaient détruits. Dans le détail, les vendeurs tiers paient pour conserver leur stock dans ces entrepôts. A ce titre, lorsque leurs marchandises ne se vendent pas ou si elles sont retournées, ils peuvent décider de les jeter afin d'économiser l'argent de la location.

En matière de protection de l'environnement, Amazon s'est également engagée à travers "The Climate Pledge" à viser le neutralité carbone d'ici 2040. Son patron Jeff Bezos a créé en février 2020 le "Bezos Earth Fund", un fonds dont le but est de lutter contre le changement climatique, dans lequel 10 milliards de dollars ont été injectés (7,7% de sa fortune personnelle).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.