Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Annecy French Tech muscle sa candidature

Le 23 avril sera créée en Haute-Savoie l'association "Les Vallées du Numérique – Annecy French Tech". Le collectif Annecy French Tech compte obtenir le label FrenchTech avant l'été et entend ainsi muscler sa candidature. Le moyen pour lui de se rapprocher des autres instances du sillon numérique alpin, de Grenoble à l'arc Lémanique.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Annecy French Tech muscle sa candidature
Annecy French Tech muscle sa candidature © Yves LC - CC BY-SA 3.0

Le collectif Annecy French Tech poursuit sa course pour obtenir le label French Tech en juin et dynamiser l’écosystème numérique local. A partir de sa création le 23 avril à Annecy (Haute-Savoie), c’est l’association, "Les Vallées du Numérique – Annecy French Tech", qui portera la candidature haut-savoyarde. Les responsables devraient être audités à Paris au cours du mois de mai.

surfer sur la dynamique "sillon alpin"

La stratégie d’Annecy French Tech repose sur un ancrage régional élargi. "Il existe une logique géographique à collaborer dans une dynamique de Sillon Alpin et nous étudions les synergies possibles avec Digital Grenoble, explique Patrick Emin, un des responsables de la candidature annécienne et dirigeant d’Agilium. Depuis le lancement de la candidature en septembre, les entreprises sont très mobilisées. Cette association est le moyen d’entretenir cette dynamique." Annecy French Tech se distingue aussi par le choix de structurer sa candidature autour des filières d’excellence du territoire, elles-mêmes utilisatrices du numérique et inscrites dans une dimension de Sillon alpin : les sports outdoor, le tourisme, la mécatronique, l’image animée et les industries créatives. "Notre positionnement est de travailler sur l’irrigation du numérique vers les secteurs classiques, poursuit Patrick Emin. Nous sommes aussi en discussion avec les métropoles rhônalpines labellisées, Grenoble et Lyon."

Des entreprises de ces quatre secteurs seront représentées dans le conseil d’administration de l’association "Les Vallées du Numérique", ainsi que les organismes représentatifs : Outdoor Sport Valley, l’office de tourisme d’Annecy, Thésame et Citia. L’association disposera aussi d’un lieu emblématique, les Papeteries à Cran-Gevrier qui doivent ouvrir cet été, un bâtiment de 7 000 mètres carrés destinés à favoriser le développement des entreprises de l’image en mouvement et des industries créatives avec pépinière, espace de coworking, etc.

600 entreprises numériques dans le secteur

Annecy a lancé sa candidature pour le label French Tech le 5 septembre. Le secteur du numérique est structuré en Haute-Savoie avec 600 entreprises travaillant directement dans ce secteur dans le bassin annécien, soit près de 1300 salariés, des TPE et des PME, mais aussi quelques grands groupes comme Ubisoft (Jeux vidéo) et Sopra (logiciel). Le territoire compte également 280 entreprises des industries créatives et de l'image en mouvement et bénéficie de l’impact de son festival du film d'animation, une référence à l'international. Une véritable filière s’est mise en place dans le département avec des formations reconnues.

 

Retrouvez notre dossier "Le Tour de France des écosystèmes French tech"

 

Annecy French Tech a déjà mené plusieurs actions sur place, notamment un Speed Business Meeting le 6 mars qui a réuni 120 entrepreneurs. "On voit déjà apparaître des synergies entre les filières, par exemple entre les sports outdoor et les industries créatives, complète Patrick Emin. On constate aussi que des levées de fonds se préparent pour nos start-ups. Les filières de financement sont intéressées par les projets numériques qui leur sont enfin lisibles. C’est important car il y a sur ce territoire des fonds disponibles grâce au dynamisme économique du département et à la capacité financière individuelle, en Haute-Savoie et en Suisse voisine."

En Rhône-Alpes, Lyon et Grenoble ont été labellisées à l’automne, tandis que la candidature de Saint-Etienne avait (pour l'heure) été recalée.

Dorothée Thénot

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale