Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple se voit leader de la collecte et de la réutilisation des données de santé

Apple présente de nouvelles fonctionnalités dans le secteur de la rythmologie et des médicaments. Elles seront déployées à partir de septembre. L'objectif pour l'entreprise est de continuer à s'implanter durablement dans la gestion de la santé et du bien-être au quotidien en permettant aux utilisateurs de ses appareils de collecter leurs données de santé.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple se voit leader de la collecte et de la réutilisation des données de santé
Apple se voit leader de la collecte et de la réutilisation des données de santé © Unsplash

Apple publie ce 20 juillet un rapport sur sa gestion des données de santé des utilisateurs de ses produits, principalement l'Apple Watch qui possède plusieurs fonctionnalités relatives à la santé et au bien-être. "Nous croyons passionnément que la technologie peut jouer un rôle dans l'amélioration des résultats de santé (...) Notre vision de l'avenir est de continuer à créer une technologie basée sur la science qui fournit aux gens encore plus d'informations et agit comme un gardien intelligent de leur santé", a déclaré Jeff Williams, directeur des opérations d'Apple.
 

150 catégories de données de santé

L'entreprise note que les utilisateurs de ses appareils et services peuvent désormais stocker "plus de 150 catégories différentes de données de santé" issues de l'Apple Watch, de l'iPhone et des applications tiers connectés dans "Santé". Elle ajoute que "des dizaines de milliers d'applications" sur l'App Store utilisent l'API HealthKit qui permet aux développeurs d'incorporer que les utilisateurs choisissent de partager à partir de l'application Santé. Il s'agit par exemple de Nike Run Club, une application de course à pied, et WeightWatchers dédié au régime alimentaire basé sur des points. 

Apple collabore également avec de nombreux acteurs de santé pour que les données de santé collectées soient ensuite réutilisées. "Il existe actuellement 55 programmes en cours dans 17 pays avec plus d'un million d'utilisateurs participant à un programme exploitant Apple Watch", indique-t-il.

De nouvelles fonctionnalités en septembre

Ce n'est qu'un début. "La santé est un domaine dans lequel il faut d'abord apprendre à marcher avant de vouloir courir", a déclaré Sumbul Desai, la vice-présidente d'Apple en charge de la santé, aux Echos. Plusieurs nouveautés seront ainsi déployées à partir de septembre. Les personnes atteintes de fibrillation atriale (le trouble du rythme cardiaque le plus complexe et répandu dans le monde) pourront désormais connaître la fréquence de ce dérèglement ainsi que ses facteurs déclencheurs. Validée par la Federal and Drug Administration (FDA), cette fonctionnalité est déjà disponible aux Etats-Unis. Pour être déployée au sein de l'Union européenne, elle devra recevoir l'aval des autorités sanitaires compétentes.

Les utilisateurs américains pourront également bénéficier de la fonctionnalité "Traitements" pour créer une liste de médicaments et créer des rappels automatiques pour ne pas oublier de les prendre.

Une omniprésence qui peut inquiéter

L'omniprésence d'Apple dans la santé peut être source d'inquiétudes, en particulier sur leur confidentialité et l'éventuelle commercialisation des données collectées. La législation européenne et française est particulièrement protectrice à ce sujet. Le code de la santé publique interdit la commercialisation des données de santé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.