Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La "taxe Apple" ne s'applique plus aux événements payants en ligne de Facebook

Les revenus générés par les événements payants en ligne seront traités par Facebook Pay, sans qu'Apple n'y applique sa commission de 30%. Cette dérogation court jusqu'au 31 décembre 2020 mais ne s'applique pas aux créateurs de jeux. Cette décision intervient alors qu'un nombre grandissant d'éditeurs d'applications contestent la politique d'Apple.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La taxe Apple ne s'applique plus aux événements payants en ligne de Facebook
La "taxe Apple" ne s'applique plus aux événements payants en ligne de Facebook © Brett Jordan/Unsplash

Facebook a annoncé avoir trouvé un terrain d'entente avec Apple sur la commission de 30% prélevée sur les événements payants en ligne organisés sur le réseau social. 

Désormais, les revenus générés par les événements en ligne seront traités via Facebook Pay, sans qu'Apple n'applique sa taxe de 30%. Ce qui signifie que les entreprises percevront l'intégralité des recettes générées par la vente de billets d'entrée. Cet arrangement court jusqu'au 31 décembre mais ne s'applique pas aux créateurs de jeux.

"Apple a accepté de fournir un bref répit de trois mois, après quoi les entreprises en difficulté devront, une fois de plus, payer à Apple l'intégralité de la taxe de 30% sur l'App Store", a annoncé un porte-parole de Facebook, Joe Osborne, à Techcrunch.

Facebook lance un outil de monétisation des événements en ligne
En août, Facebook a lancé un nouvel outil d'organisation d'événements virtuels et payants permettant aux PME de proposer des cours de cuisine ou de yoga par exemple, via leur page Facebook. Elles étaient libres de définir le tarif des billets d'entrée. L'objectif de cette nouvelle fonctionnalité est d'offrir un espace virtuel aux entreprises particulièrement touchées par les effets de la crise sanitaire, en notamment l'interdiction des événements en présentiel.

Facebook s'engageait à ne prélever aucune commission sur la vente des billets pour ces événements. "Facebook ne percevra aucune commission sur les événements en ligne payés tant que les entreprises resteront fermées en raison de la pandémie, au moins jusqu'en août 2021", précisait Fidji Simo, vice-présidente et responsable de l'application Facebook, dans un billet de blog. Dans cette logique, Facebook avait demandé à Apple de réduire sa taxe de 30% s'appliquant aux revenus des achats réalisés sur les applications pour iPhone et iPad. La firme de Cupertino avait refusé.

La suspension ne s'applique pas aux créateurs de jeux
Si Apple a changé de position, elle refuse neanmoins d'appliquer cette suspension aux créateurs de jeux. "Nous avons malheureusement dû faire cette concession pour obtenir un sursis temporaire pour d'autres entreprises", a regretté Vivek Sharma, directeur de Facebook Gaming.

"App Store offre une excellente opportunité commerciale à tous les développeurs, qui l'utilisent pour atteindre un demi-milliard de visiteurs chaque semaine dans 175 pays. Pour garantir que chaque développeur peut créer et développer une entreprise prospère, Apple maintient un ensemble de directives claires et cohérentes qui s'appliquent de la même manière à tout le monde", a déclaré Apple, interrogé à ce sujet par Techcrunch.

Cette décision intervient dans un contexte de fortes tensions entre les éditeurs d'application et Apple. Epic Games, éditeur du jeu vidéo Fortnite, mène actuellement une bataille juridique et une campagne de communication contre les frais de l'App Store. Epic fait également partie d'un groupe d'éditeurs récemment lancé, appelé "Coalition for App Fairness", qui fait pression pour une réforme des règles appliquées sur la boutique d'applications de la firme de Cupertino.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media