Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Après plusieurs mois de tensions, Amazon et Visa s'accordent sur les frais de paiement

Les tensions entre Amazon et Visa s'apaisent. Les deux géants ont finalement conclu un accord sur les frais de paiement. Face à leur augmentation, Amazon avait décidé de plus accepter les cartes Visa au Royaume-Uni.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après plusieurs mois de tensions, Amazon et Visa s'accordent sur les frais de paiement
Après plusieurs mois de tensions, Amazon et Visa s'accordent sur les frais de paiement © Visa

Amazon a annoncé le 16 février avoir finalement conclu un accord avec Visa, mettant fin à plusieurs mois de tensions autour des frais de transaction. Ainsi, les clients du géant de l'e-commerce au Royaume-Uni peuvent continuer à utiliser les cartes de crédit Visa. 

Ses frais engendrés par le Brexit
En raison d'une augmentation des frais de transaction, Amazon avait menacé en novembre dernier de ne plus accepter les cartes Visa au Royaume-Uni. En effet, à la suite de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, les frais de transaction opérés par le géant du paiement ont augmenté. Auparavant de 0,3%, ils sont passés à 1,5%. 

Pour justifier sa position, Amazon expliquait dans un communiqué qu'en toute logique "les frais devraient baisser à mesure que les technologies progressent, mais les coûts restent élevés voire augmentent". Il ajoutait vouloir "continuer d'innover" en ajoutant et en promouvant "des options de paiement plus rapides, moins chères et plus inclusives". La menace n'avait finalement pas été mise à exécution. Difficile pour le géant de l'e-commerce de se passer de la masse de clients de Visa. Un accord était donc attendu. 

Visa veut collaborer sur de futures innovations
Visa s'est dit "satisfait" de l'accord passé. Celui-ci "inclut l'acceptation de Visa dans tous les magasins et sites Amazon ainsi qu'un engagement commun à collaborer sur de nouveaux produits et initiatives technologiques pour garantir des expériences de paiement innovantes à nos clients dans le futur".

Et pour cause : bien qu'en situation hégémonique, Visa doit faire face à de nombreuses fintech proposant des moyens de paiement innovants avec la fameuse tendance du paiement fractionné. Cofidis, filiale du Crédit Mutuel, propose le paiement en plusieurs fois aux utilisateurs d'Amazon Pay en France depuis octobre dernier.

Visa souhaite également proposer des moyens de paiement alternatif. En mars 2021, il a annoncé la prise en charge de la stablecoin USD Coin sur son réseau de paiement dans le cadre d'un programme pilote. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.