Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Après six années de pertes financières, LG se retire du marché des smartphones

Malgré tous ses efforts, LG n'aura pas réussi à viabiliser son business dans les smartphones. Suite à des années de pertes financières, le groupe coréen annonce son retrait du marché mobile. La commercialisation de ses produits s'arrêtera au 31 juillet.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après six années de pertes financières, LG se retire du marché des smartphones
Le LG Wing fut l'un des derniers smartphones notables du constructeur coréen. © LG

LG jette l'éponge. Le constructeur coréen, qui figura pendant un temps parmi les grands fabricants de smartphones, se retire officiellement du marché et ferme sa division mobile. Cette annonce, qui a été faite le 5 avril, n'est pas une surprise. Des rumeurs couraient à ce sujet depuis des mois, car elle marque la fin de six années de déclin marquées par des pertes financières ininterrompues.

La production et la vente de smartphones s'arrêteront au 31 juillet. Le téléphone "enroulable" présenté en janvier au CES ne sera pas commercialisé. Ces ressources seront réattribuées à des secteurs d'activité en croissance, notamment la fabrication de composants pour les véhicules électriques, la smart home et la robotique. LG continuera en parallèle à travailler sur des technologies attenantes aux smartphones, notamment le réseau et les caméras.

LG n'avait plus que 2% de parts de marché
Le groupe LG ne sera que modérément impacté par cette fermeture, les smartphones ne représentant que 8,2% des revenus du Coréen en 2020. D'autant que les pertes liées à cette division s’élèvent à 3,743 milliards d’euros ces cinq dernières années, alors qu'il y avait investi 5 milliards de dollars.

LG ne possède plus que 2% de parts de marché au niveau mondial. D'après le cabinet Counterpoint, l'entreprise a distribué 23 millions de smartphones l'année dernière, soit 10 fois moins que Samsung qui en cumule 256 millions. Les ventes de LG sont principalement concentrées aux Etats-Unis, son bastion historique. Il y est toujours numéro trois du marché avec 10% des ventes en 2020, une part de gâteau que Samsung et Apple se feront un plaisir de dévorer.

Des innovations et des échecs
L'histoire de LG dans les téléphones mobiles pourrait se résumer en deux mots : challenger et innovateur. L'entreprise est arrivée sur le marché en 2002, alors qu'il était dominé par Nokia. Elle réussit à s'y faire une place dans l'ombre du géant finlandais ou de Motorola et son Razr. En 2007, elle fut la première à lancer un téléphone équipé d'un grand écran tactile : le LG Prada. Un produit complètement éclipsé par l'iPhone, sorti peu de temps après.

LG ne réussira jamais par la suite à se mettre sur le devant de la scène, en particulier face à son rival national Samsung. Le lancement de nouveaux produits résolument tournés vers l’innovation, comme le G5 (modulaire), le Velvet ou le Wing (deux écrans), n’aura pas permis à l’entreprise d’inverser la tendance. Pour limiter les pertes, elle a commencé il y a deux ans à externaliser la production de ses modèles d'entrée et de milieu de gamme.

LG n'est pas le premier constructeur de smartphones à tomber au bataillon. La concurrence féroce sur le marché, notamment de la part des fabricants chinois, a conduit Sony à arrêter les frais, tandis que HTC ou Motorola n'y ont plus qu'une présence symbolique. Rudement touché par les embargos américains le visant, Huawei ne peut plus espérer devenir le premier fabricant mondial, et le duo de tête à l'échelle mondiale reste Apple et Samsung.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.