Arts & Métiers d'Aix-en-Provence dévoile son centre numérique de pointe "MediastiAM"

Porté depuis dix ans par le campus Arts & Métiers d’Aix-en-Provence, le projet "MediastiAM" est opérationnel. Inauguré ce 30 septembre, l’édifice combine des missions de formation, recherche, innovation et entrepreneuriat autour d’outils numériques de pointe.

Partager
Arts & Métiers d'Aix-en-Provence dévoile son centre numérique de pointe

Laurent Champaney, directeur général des Arts et Métiers, et Fethi Ben Ouezdou, directeur du campus d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), présentent le site de 2 000 m2, inauguré ce 30 septembre, comme un centre de formation, de recherche, d’innovation, de transfert de technologies et d’entrepreneuriat "au service du renouveau industriel et des besoins des entreprises françaises".

Initié sous le nom de "MediastiAM" voici près de dix ans par le directeur d’alors Philippe Collot, rebaptisé "Espace Henri-Germain Delauze", en hommage au fondateur de la Comex à Marseille, le projet se présente comme un concentré de technologies au croisement du numérique et de l’industrie.

Des installations de premier ordre

Il abrite des plateformes de recherche du Lispen (laboratoire d’ingénierie des systèmes physiques et numériques) avec un plateau d’ingénierie collaborative et de réalité virtuelle, une usine-école 4.0 où les étudiants appréhendent les exigences du "Lean Management" en fabriquant des raquettes de neige, et un atelier de prototypage (imprimantes 3D, machines de découpe laser, usinage de petits objets, montage mécatronique…).

On y trouve aussi un "Learning Center" d’une capacité de 130 places avec un mur d’écrans interactifs pour mettre en œuvre de nouvelles pratiques d’enseignement, un studio d’enregistrement de courtes vidéos à titre de ressources pédagogiques, un espace "événements", une bibliothèque…

Un partenariat avec la Texas A&M University

Plus d’un millier d’étudiants, enseignants-chercheurs, doctorants sont concernés à Aix par ces nouvelles installations qui représentent 5,4 millions d’euros d’investissement, abondé par l’Etat et les collectivités territoriales. Mais aussi leurs homologues au sein de la Texas A&M University, les deux écoles étant partenaires depuis 2017 sur la thématique de l’industrie du futur.

Elles sont attributaires en 2022 d’un financement de 300 000 dollars de la National Science Foundation (équivalent américain de l’Agence Nationale de la Recherche) pour développer durant trois ans leurs collaborations et échanges d’étudiants et experts en matière de "fabrication intelligente augmentée par l’intelligence artificielle" et en sciences des matériaux.

Elargir le cercle de partenaires industriels

"MediastiAM apporte une réelle dimension digitale à cet établissement né voici 250 ans, explique Laurent Champaney. Nous voulons permettre à des industriels de venir ici, d’y développer des projets à nos côtés. Nous voyons bien la montée de leurs préoccupations sur les sujets de RSE, d’environnement, de pilotage des procédés, de réduction de la consommation de matières, de création de produits en circuits courts, de recyclage et de réparabilité, de qualité de vie au travail… Tout a été mis en œuvre pour qu’ils puissent au même endroit réfléchir à des solutions et les élaborer."

Fethi Ben Ouezdou imagine même d’aller chercher en commun des fonds européens sur des partenariats R&D. L’école a déjà pour mécènes Assystem, le CEA, Colas, EDF, Eurovia, Orano, Vinci, Wavestone… STMicroelectronics est associé à son usine-école. Mais le directeur veut étendre sa démarche sur un tissu industriel plus large. "Les PME sont un enjeu majeur pour notre campus, nous devons réussir à les attirer pour qu’elles voient concrètement ce que nous pouvons leur apporter. Mais ce campus s’ouvrira prochainement sur la ville pour que les citoyens puissent mieux cerner ce qu’est l’industrie du futur."

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS