Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Au revoir la France ? Plutôt bonjour l’Amérique !

Alban Denoyel, co-fondateur et PDG de Sketchfab, une start-up française spécialisée dans le partage de fichiers 3D sur internet, est récemment parti s'installer aux Etats-Unis. Il explique les raisons de son départ outre-Atlantique, notamment pour développer sa start-up, tout en critiquant le French bashing.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Au revoir la France ? Plutôt bonjour l’Amérique !
Au revoir la France ? Plutôt bonjour l’Amérique !

J’ai déménagé à New York il y a exactement un an. Je ne dis jamais que j’ai quitté la France : non seulement cela aurait une connotation négative, mais ce ne serait pas exact. Je dis plutôt que j’ai déménagé aux États-Unis. Je l’ai fait afin de participer à l'accélérateur de start-up Techstars et de développer mon entreprise, Sketchfab - deux excellentes raisons de venir m’installer ici.

Plusieurs articles ont été récemment publiés, qui attribuaient le départ d’entrepreneurs français à un écosystème entrepreneurial exécrable (voir par exemple: Au revoir, entrepreneurs dans le New York Times du 23 mars dernier). Je connais pourtant de nombreux entrepreneurs français qui viennent ici tout simplement parce que c’est quelque chose de très naturel si on souhaite développer son entreprise aux États-Unis. Si vos utilisateurs, partenaires et investisseurs potentiels sont ici, il vaut mieux envisager d’avoir au moins un pied ici.

Merci de ne pas crier à la fuite des cerveaux ou des talents

Et cette raison n’a donc pas à voir avec le climat français, et la question ici n’est pas de savoir si l'écosystème français est bon ou mauvais. Oui, il est loin d'être parfait. Oui, il y est difficile de lever de l’argent (ce qui est valable partout). Oui, les impôts sont élevés pour les plus fortunés. Oui, il y a beaucoup de choses à améliorer.

Mais ces entrepreneurs dont je parle ont souvent laissé une bonne partie de leur équipe en France, comme nous chez Sketchfab. Ça ne serait pas le cas si la France était si terrible. La France a des talents extraordinaires et il est par ailleurs bien plus facile de recruter dans son propre pays.

Les exemptions de charges pour les start-up sont une réalité, si bien qu’un développeur en France peut coûter en gros la moitié de ce qu’il coûtera aux États-Unis - et il y a de grandes chances qu’il soit meilleur ! En France, pas de géants du web omniprésents ni de start-up sur-financées qui vous piquent vos employés, et ceux-ci sont souvent tournés vers un engagement de long terme avec votre société.

Merci, donc, de ne pas systématiquement crier à la fuite des cerveaux ou des talents lorsque vous voyez des entrepreneurs partir aux États-Unis. Il ne s’agit pas d’un au revoir à la France, mais d’un bonjour à l’Amérique !

Alban Denoyel, co-fondateur et PDG de Sketchfab
@albn

(ce billet a été initialement publié en anglais sur le blog d’Alban Denoyel)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale