Au Salvador, l'adoption du bitcoin comme monnaie légale n'a rien résolu

Selon un sondage de l’Université d’Amérique centrale (UCA), les Salvadoriens jugent durement la politique du président Bukele, dont les investissements dans le bitcoin n'ont pas produit les effets escomptés, du fait de la volatilité de la cryptomonnaie et d'une adoption par la population et les entreprises beaucoup plus réduite que prévue.

Partager
Au Salvador, l'adoption du bitcoin comme monnaie légale n'a rien résolu

Un après avoir fait du bitcoin une monnaie à cours légal, le bilan n'est pas reluisant pour le Salvador. Outre le fait que le pays enregistre une moins-value latente de 60 millions de dollars dans l'histoire en raison de la chute du cours de la cryptomonnaie, un sondage de l’Université jésuite d’Amérique centrale (UCA) publiée le 18 octobre et relayé par l'AFP montre que 77% des Salvadoriens estiment que l'adoption du bitcoin est un échec, et que le président Nayib Bukele "ne devrait pas continuer à dépenser l’argent public pour acheter du bitcoin".

Le bitcoin utilisé par un habitant sur quatre

75,6% des quelque 1300 personnes interrogées affirment n'avoir jamais utilisé la cryptomonnaie cette année. De plus, alors que l'un des objectifs du président était d'économiser sur les commissions prélevées sur les transferts d'argent effectués depuis l'étranger par les quelque 3 millions d'émigrés, qui représentent plus de 20% du PIB du pays, des chiffres de la Banque centrale salvadorienne montrent que 1,6% des envois d'argent sont passés par le portefeuille de cryptomonnaie et ont donc bénéficié de cet avantage.

En avril, un rapport de du Bureau américain de la recherche économique, relayé par CNBC, établissait que seulement 20% des personnes qui avaient téléchargé le portefeuille numérique national, baptisé Chivo, ont continué à l'utiliser après avoir dépensé les 30 dollars de prime de bienvenue.


Du côté des entreprises et des commerces, si les grandes enseignes acceptent bien le paiement en bitcoin, c'est loin d'être le cas de l'intégralité du tissu économique. Selon un autre sondage de la Chambre de Commerce du Salvador, six mois après l'adoption du bitcoin comme monnaie légale, 86% des entreprises n'avaient réalisé aucune vente en bitcoin.

Comme on pouvait s'y attendre, le bitcoin n'a pas résolu les problèmes économiques du pays, qui avec un ratio de dette publique de 87% de son PIB est au bord du défaut de paiement.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS