Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Aucune métropole française dans le top 10 des villes connectées

La France n’est pas la reine de l’Internet, loin de là : aucune métropole hexagonale n’a été sélectionnée par le site Future Cities dans son top 10 des villes les plus connectées.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Aucune métropole française dans le top 10 des villes connectées
Aucune métropole française dans le top 10 des villes connectées © Facebook

Paris a beau avoir installé dès 2007 des hots spots wifi dans ses rues, Bordeaux peut bien offrir à l’ensemble de ses habitants une connexion gratuite depuis fin 2012, rien n’y fait. Aucune métropole française ne figure dans le top 10 des villes les plus connectées du monde. Cette liste a été publiée le 26 août par le site de Future Cities, financé par le Fonds Européen de Développement Régional.

Le jury a récompensé ces métropoles selon plusieurs critères : la rapidité de leur connexion Internet bien sûr, mais également la protection des données personnelles de leurs citoyens en ligne. Les villes choisies soutiennent volontiers des start-up de l’univers du numérique et participent au mouvement de l’open data, en libérant leurs données sur le web.

L’Europe en bonne position

Cinq aglomérations européennes ont été distinguées. Parmi elles Amsterdam. La connection Internet aux Pays-Bas est quasi-instantanée. C'est même le quatrième pays du monde où elle est la plus rapide. La capitale profite de la qualité des infrastructures hollandaises : la vitesse moyenne de téléchargement y est de 33,39 Mégabit par seconde.

Les 10 villes les plus connectées du monde

Séoul
Hong Kong
Tokyo
Prague
Amsterdam
Montréal
Seattle
Genève
Stockholm
Vienne

 

Amsterdam utilise le net à bon escient, pour faciliter la vie de ses habitants. La mairie a par exemple mis en place des espaces de co-working à proximité des quartiers d'habitations. Les Amstellodamois peuvent y travailler à distance pour leur société. Résultat : moins d’embouteillages aux heures de pointes sur les grands axes.

Les Etats-Unis à la peine

Le jury de Future Cities est exigeant. Pendant l’ouragan Sandy qui s’est abattu sur les Etats-Unis en 2012, de nombreux habitants de New-York ont été sauvés grâce à un système d’information géographique très performant (qui permet notamment de produire des cartes d’une grande précision). Pourtant, la Grosse Pomme ne fait pas partie des élues. Seule une ville américaine, Seattle, a été choisie.

Culture de l’Internet en Corée du Sud

L’Asie tire son épingle du jeu, avec trois villes sélectionnées : Seoul, Hong Kong et Tokyo. La Corée du Sud est le pays du monde où la connexion Internet est la plus rapide. 2 000 point d’accès wifi permettent de se connecter gratuitement dans le pays et 53% d’entre eux sont situés dans la capitale.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media