Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Europe 1 Plus, Lagardère affirme ses ambitions numériques

Ce n’est plus que de la radio, c’est aussi de la vidéo, des tweets et de l’info en continu : bienvenue sur Europe 1 Plus, le nouveau site de la radio du groupe Lagardère. En enrichissant aujourd’hui son offre, le groupe espère augmenter son chiffre d’affaires numérique de façon sensible.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec Europe 1 Plus, Lagardère affirme ses ambitions numériques
Avec Europe 1 Plus, Lagardère affirme ses ambitions numériques © Europe 1

Rien n’a changé, ou presque, dans les studios d’Europe 1 de la rue François 1er. Les émissions s’enchaînent sur le site avec des bulletins d’information. Et pourtant, en ligne, rien n’est plus pareil. La radio a en effet multiplié les nouveautés ces derniers mois. Un nouveau site Internet a été lancé en août 2014. Une nouvelle application a été déployée en janvier 2015. Pour accompagner ces changements, de nouveaux formats ont été créés : des webdocs pour le site Internet ou un résumé de l’actualité en 30 secondes développé pour Facebook notamment...

Cerise sur le gâteau, l’offre vidéo sur le site a été complètement remaniée et est présentée sous le nom d’Europe 1 Plus. À côté du flux vidéo de captation des émissions de radio, un live tweet modéré par un community manager, un bandeau où défilent des informations de dernière minute, une indication sur la météo et la bourse et des informations sur les événements qui se produisent à l’antenne ont été ajoutés.

Pleins feux sur la vidéo

Europe 1 Plus est la réponse du groupe Lagardère au défi numérique auquel est confrontée la radio. "Paradoxalement, il n’y a pas de stratégie du numérique mais une stratégie d’Europe 1 à l’heure du numérique. Les médias ont trop longtemps pensé que le numérique était à côté de leur activité principale. Aujourd’hui, il est au cœur", résume Denis Olivennes, le président de Lagardère Active.

Et le numérique pour la radio, c’est la vidéo. Avec de forte ambition pour la chaïne. "Aujourd’hui, la vidéo représente 35% de notre chiffre d’affaires numérique, l’objectif est d’être à 50% à la fin de l’année", explique le directeur général de la station Fabien Namias. Sachant que le chiffre d’affaires numérique représente 5% du chiffre d’affaires d’Europe 1.

Pour atteindre cet objectif, des moyens ont été mis sur la table (celle du studio a d'ailleurs été refaite pour être plus "vidéogénique"). Impossible toutefois de savoir combien précisément : le budget d’investissement est top secret. Pour capter des téléspectateurs avec les 17 heures de programme filmés chaque jour de la semaine, le studio de radio a été complètement rénové "pour le visuel et l’acoustique", indique la direction, la table a été changée et six axes de caméra intégrés (contre quatre précédemment).

2 community managers

Côté ressources humaines, un chef d’édition venu de LCI a été embauché. Il aura pour mission "d’enrichir les contenus diffusés à l’antenne", a indiqué Denis Olivennes. Et deux community managers sont chargés de répandre la marque sur les réseaux sociaux, avec pour mission de diffuser de l’information en temps réel et d’aller chercher des auditeurs selon les thématiques des émissions proposées. Les prochaines étapes visent une diffusion sur la télé connectée, puis assez rapidement l’objectif sera de mettre le programme sur les box tv des opérateurs télécoms.

Actuellement, en ligne, le logo d’Europe 1 est affiché tandis que le flux de la radio continue de diffuser les publicités de l’antenne. Avec cette mutation, les responsables espèrent pouvoir aussi commercialiser de la publicité télévisée, ce qui n’est pas sans poser des problèmes de format (les publicités audio sont plus longues que les publicités vidéo). D’ailleurs, rue François 1er, la direction explique que ses développements ont pour but d’accélérer le rajeunissement de l’audience déjà à l’œuvre, puisque, affirment-ils, l’âge de l’auditeur moyen est passé en trois ans de 55,5 à 53,5 ans. 

En attendant que ce modèle de développement de la radio amiral du groupe ne serve de modèles pour certains médias de presse écrite qui lui appartiennent aussi.

Christophe Bys

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale