Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Avec Foodle, Seb veut construire un écosystème au-delà de ses propres produits

mis à jour le 10 avril 2017 à 17H15
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

"Qu'est-ce qu'on mange ce soir" ? Autour de cette question, Seb construit un "assistant culinaire" en ligne, Foodle. Une façon de passer du produit au service et de construire un écosystème de plus en plus ouvert.

Avec Foodle, Seb veut construire un écosystème au-delà de ses propres produits
Avec Foodle, Seb veut construire un écosystème au-delà de ses propres produits © Groupe Seb

Si son projet de R&D "Open food system" s'est clos en 2016, Seb continue d'imaginer le futur de la cuisine.  La volonté du fabricant français de petit-électroménager de former un écosystème autour de la cuisine numérique se matérialise désormais par un portail web, baptisé Foodle. Lancé fin 2016, cet assistant culinaire est capable de suggérer des recettes en fonction d'une liste d'aliments et des ustensiles possédés, et selon ses habtiudes de consommation. Ensuite, Foodle peut guider les cuisiniers pas à pas de façon extrêmement didactique. Il peut même "mixer" plusieurs recettes pour préparer un menu complet en hiérarchisant les tâches pour plus d'efficacité.

 

rester "open"

Bien sûr, la gamme de produits (connectés ou pas) de Seb y est bien référencée (le multicuiseur Cookeo Connect, sorti en 2014, la friteuse Actifry smart en 2015 et le robot-cuiseur Moulinex i-Companion en 2016) mais le groupe se dit prêt à accueillir d'autres acteurs de la cuisine au sein de la plate-forme. "Nous sommes convaincus que la collaboration est la clé de ce nouvel écosystème", explique Xavier Boidevézi, chef de la "digital factory" du groupe Seb. "Nous travaillons avec des acteurs comme Orange pour créer une plate-forme afin de facilement inter-connecter les acteurs de cet écosystème et créer des services innovants. Car on ne peut pas tout faire nous-mêmes".

 

Ces acteurs peuvent être de toute nature : fournisseurs de contenus, fabricants de produits (concurrents compris), services de livraison… Seb a déjà effectué des tests de ventes et de livraisons de produits.  "L'idée est de passer du produit au service : l'ingrédient de base est la donnée", résume le maître d'œuvre.

 

démarrage encourageant

Le portail web et l'appli iOS Foodle ont été lancés en version beta fin 2016 ; une application mobile avec des fonctions enrichies (notamment l'interopérabilité avec les objets connectés du groupe Seb) devrait arriver fin 2017, début 2018. Le groupe Seb n'a pas communiqué à grande échelle sur ce pré-lancement et préfère tester et développer sa plate-forme à son rythme. "Avec le hardware, nous étions dans un processus linéaire, bien connu ; avec le digital, c'est plus compliqué. Nous devons nous adapter et apprendre à itérer en permanence, en mode start-up", explique Xavier Boidevézi. Seb revendique déjà entre 50 000 et 100 0000 inscrits sur Foodle, principalement des utilisateurs de Cookeo, l'un des best-sellers du groupe. Des débuts encourageants.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale