Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec sa réalité cinématique, Magic Leap veut (littéralement) vous en mettre plein la rétine

Magic Leap, la start-up suivie de près par Google et Qualcomm qui développe une technologie de réalité augmentée extrêmement innovante, explore différentes voies techniques pour une immersion accrue. Dans une série de 97 brevets rendus publics fin août, on apprend qu'en plus d'un casque ou de lunettes immersives projetant un champ lumineux sur la rétine de l'utilisateur, la start-up envisage de développer des lentilles de contact remplissant la même fonction.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec sa réalité cinématique, Magic Leap veut (littéralement) vous en mettre plein la rétine
Avec sa réalité cinématique, Magic Leap veut (littéralement) vous en mettre plein la rétine © Magic Leap

Peu à peu, le brouillard se dissipe autour du mystérieux projet porté par la start-up Magic Leap, qui avait éveillé l'intérêt lors de sa levée de fonds géante d'un demi-milliard de dollars en 2014. On sait que la start-up américaine travaille sur une technologie permettant de projeter des images sur la rétine de l'utilisateur, pour faire apparaitre des objets et des formes virtuels dans le monde réel. Jusqu'ici, on pensait que la start-up comptait utiliser un dispositif de projection miniaturisé installé sur un casque ou des lunettes, comme le projet concurrent HoloLens de Microsoft.

 

la réalité mixte à partir de lentilles de contact ?

Mais l'un des 97 brevets rendus publics fin août porte sur une autre option: intégrer le dispositif de "réalité virtuelle ou augmentée"  directement sur des lentilles de contact ! Le brevet ne dit pas précisément comment l'entreprise compte s'y prendre.

 

Filtres et jeux de lumière

Les autres brevets portent sur des techniques permettant de duper l'œil et le cerveau, en jouant sur la projection de lumière. Les ingénieurs de Magic Leap explorent différents procédés pour recréer artificiellement les effets de flou et de profondeur dans un environnement mi virtuel, mi-réel, pour une parfaite intégration d'éléments virtuels dans le monde réel. Son dispositif pourrait par exemple atténuer la lumière de certaines zones lorsqu'elles sont fixées par l'utilisateur. Ou au contraire en assombrir d'autres, dans des conditions de forte luminosité (à l'extérieur, en plein soleil, par exemple), ou encore jouer sur la netteté et le flou pour mieux rendre les distances (car notre œil, naturellement, "focalise" en permanence).

 

Magic Leap a ouvert une plate-forme pour développeurs en juin 2014 mais reste extrêmement discrète sur ses travaux. Rony Abovitz, le PDG de la société, fuit les interviews. Il avait accepté une session de questions / réponses sur Reddit en début d'année… mais avait annulé une conférence TEDx à Vancouver quelques jours plus tard. Magic Leap cultive toujours le mystère, une stratégie payante… pour le moment.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale