Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec son service de messagerie professionnelle, Amazon espère rivaliser avec Microsoft et Google

Amazon veut conquérir un public de professionnels avec son nouveau système cloud de messagerie collaborative et de calendrier baptisé WorkMail, lancé le 28 janvier. Avec cette offre, l'américain se positionne frontalement contre Microsoft et Google, qui courtisent également les entreprises avec des programmes similaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec son service de messagerie professionnelle, Amazon espère rivaliser avec Microsoft et Google
Avec son service de messagerie professionnelle, Amazon espère rivaliser avec Microsoft et Google © Cheukiecfu - Flickr - C.C.

Amazon charpente son offre cloud destinée aux professionnels avec WorkMail, un service de gestion de messagerie et de calendrier en ligne pour les entreprises, chapeauté par sa division Amazon Web Services. Il a été dévoilé le 28 janvier et est accessible pour 4 dollars par mois et par utilisateur. Chaque abonné dispose de 50 giga-octets d’espace de stockage.

WorkMail est compatible avec la plupart des logiciels d'e-mails utilisés par les entreprises. Ses utilisateurs pourront envoyer des messages et partager avec leurs collaborateurs leur calendrier via leur messagerie habituelle, comme Microsoft Outlook sur Windows ou sur Mac OS X. Il fonctionne également avec plusieurs carnets d'adresses d'entreprise, dont celui de Microsoft, Active Directory.

Une concurrence qui n'est pas neuve

WorkMail vient compléter Zocalo, un système de stockage et de synchronisation de documents dans le "nuage" lancé par Amazon en 2014, disponible sur n'importe quel ordinateur, mais également sur tablette et smartphone via une application dédiée Android et iOS. L'américain ajoute une nouvelle corde à son arc et espère ainsi conquérir le lucratif public pro, au nez et à la barbe de Microsoft et de Google qui ont développé des offres du même type (respectivement Exchange, qui fait partie de la suite bureautique Office 365, et Google apps for work).

Cette guerre entre les géants du net n'est pas nouvelle : ils avaient développé des services de messagerie collaboratifs pour les entreprises bien avant l'avènement du cloud. En 1989 déjà, IBM avait lancé son logiciel IBM Lotus Notes, dont l'une des fonctionnalités d'origine était une messagerie, baptisée Lotus Domino.

Seul grand acteur en piste jusqu'au milieu des années 90, IBM a ensuite été concurrencé par Microsoft et son "Exchange", dont la première version a été lancée en 1996. A la fin de la décennie, le service d'IBM trustait 50% du marché et celui de Microsoft 25 %, selon l'historique du site d'IBM. Depuis, de nombreux acteurs, dont Amazon, veulent prélever leur part de cet appétissant gâteau.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale