Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Tidal, Jay-Z fait résonner la révolte des artistes dans le streaming musical

Daft Punk, Beyonce, Kanye West, Madonna, Alicia Keys ou encore Usher étaient présents pour le lancement du site de streaming musical Tindal. Et pour cause, ces artistes de renomée mondiale sont les actionnaires de la nouvelle version de cette plate-forme entièrement payante et au son haute-qualité, rachetée en début d'année par une autre superstar, le rappeur américain Jay-Z.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec Tidal, Jay-Z fait résonner la révolte des artistes dans le streaming musical
Avec Tidal, Jay-Z fait résonner la révolte des artistes dans le streaming musical © Capture d'écran Vimeo

Un lancement en grande pompe. Le rappeur américain Jay-Z qui a racheté en début d'année le service de streaming musical norvégien Wimp, propriétaire de Tidal Hifi, a présenté ce lundi 30 mars une nouvelle version de ce service entièrement payant. L'artiste, présent pour cette conférence de presse organisée à New York, ne s'est toutefois pas exprimé, laissant la parole à Alicia Keys, actionnaire de la plate-forme au même titre qu'une ribambelle de superstars comme Madonna, Daft Punk, Beyonce, Usher, Kanye West, Nicki Minaj ou encore Jack White.

Un casting impressionnant même si aucun détail n'a été communiqué sur les conditions financières de cette participation. A la suite de cette soirée, un partenariat avec l'opérateur américain Sprint, et son propriétaire, la banque japonaise Softbank, a également été évoqué mais sans plus de précision pour le moment.

Critiques à l'encontre des autres plates-formes de streaming musical

"Aujourd'hui, nous annonçons le lancement de Tidal, la première plate-forme de musique et de diverstissement détenue par les atistes du monde entier", a indiqué Alicia Keys lors de son allocution, laissant entendre que les artistes pourront publier certaines de leurs créations en exclusivité ou en avance sur ce support. "Nous pensons que c'est dans l'intérêt de tous - fans, artistes et le secteur dans son ensemble - de préserver la valeur de la musique et d'assurer santé et robustesse au secteur pour les années à venir", a-t-elle ajouté.

Le clip promotionnel diffusé lors du lancement donnait notamment l'occasion à plusieurs artistes de critiquer les autres sites de streaming, en les accusant de les traiter comme de simples marchandises. Reste à savoir si Tidal et son modèle 100% payant pourra rivaliser avec les nombreuses autres plates-formes déjà bien installées dans le paysage numérique. Le numéro un Spotify revendiquait par exemple en janvier dernier 15 millions d'abonnés payants (sur 60 millions d'utilisateurs actifs), contre seulement 512 000 pour le petit-frère de Tidal, Wimp, à fin 2014.

Un secteur de plus en plus concurrentiel

Avec de nombreux concurrents, la partie est donc loin d'etre gagnée. Sutout que ce secteur en forte croissance attitre désormais les plus gros groupes, comme Apple, déjà particulièrement présent dans le téléchargement avec iTunes et qui compte beaucoup sur la plate-forme Beats Music (rachetée l'an dernier avec les célèbres casques de Dr Dre). De son côté, Google a dégainé en novembre dernier son service YouTube "Music Key" pour faire de sa plate-forme leader dans la vidéo, la reine du streaming musical.

Un résumé de la conférence de lancement de Tidal réalisé par le Guardian :

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media