Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avec Windows 10, Microsoft unifie tous ses produits et se met à la réalité augmentée

Microsoft sort le grand jeu en ce début d'année 2015. Avec Windows 10, il tient enfin un système d'exploitation unique pour les PC, tablettes, smartphones et consoles de jeux Xbox. Conséquence, les applications en deviennent réellement universelles. Office sera le même sur smartphone que sur ordinateur. Sans parler de son nouveau navigateur internet, de l'intégration de Cortana dans tous ses services, d'une petite révolution pour les réunions en entreprise... Et bien sûr de Windows Holographic, qui veut faire de la réalité augmentée... une réalité tout court.
mis à jour le 22 janvier 2015 à 09H21
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec Windows 10, Microsoft unifie tous ses produits et se met à la réalité augmentée
Avec Windows 10, Microsoft unifie tous ses produits et se met à la réalité augmentée © Microsoft

La conférence Microsoft du 21 janvier 2015 restera sûrement dans les mémoires comme un évènement mémorable pour l'entreprise. Durant ces 2 heures et 20 minutes, la firme de Redmond a non seulement exposé sa vision du futur de Windows, mais aussi de pratiquement tous ses produits et services, qu'ils soient destinés à la sphère de l'entreprise ou du privé.

 

Elle en a également profité pour annoncer de nouvelles technologies innovantes : une révolution pour les meetings, et le futur de la réalité augmentée. Résumé des annonces les plus marquantes.

 

ONE WINDOWS

On savait la convergence l'un des tenants du "nouveau" Microsoft, et cette philosophie se concrétise plus que jamais avec Windows 10. Le système d'exploitation, qui fait directement suite à Windows 8.1, sera décliné sur tous les types d'appareils du marché : ordinateurs, tablettes, téléphones, et même la console de jeux Xbox One. Grâce à la fonctionnalité Continuum, le système pourra passer instantanément d'un mode tactile à un mode clavier/souris dès qu'il détectera la connexion ou déconnexion des périphériques en question. Microsoft a ainsi tout particulièrement adapté Windows aux appareils 2-en-1, dont ses tablettes Surface Pro sont parmi les exemples les plus frappants.

 

Microsoft a essentiellement reproduit avec son système d'exploitation l'équivalent du "responsive design" utilisé sur le web. Windows 10 s'adapte naturellement et dynamiquement à n'importe quelle taille d'écran mais aussi à n'importe quelle méthode d'interaction (clavier/souris, vocale, tactile, stylet).

 

HOLOGRAMMES ET RÉALITÉ AUGMENTÉE

La grande révélation de la conférence a été Windows Holographic, que Microsoft développait en secret depuis des années. Il s'agit d'un framework de réalité augmentée qui sera natif à toutes les versions de Windows 10 et compatible avec toutes les applications universelles. Et pour que chacun puisse en faire bon usage, Microsoft a également créé HoloLens, un casque équipé de verres transparents sur lesquels se dessinent les hologrammes, mélangeant ainsi le réel et le virtuel. Le casque reconnaît la voix et comprend les commandes vocales. Il gère également le son 3D pour conférer à l'utilisateur une expérience la plus complète possible.

 

HoloLens est un ordinateur à part entière, un objet complètement autonome capable de fonctionner n'importe où, sans caméra, sans fil, sans smartphone associé ni aucune connexion particulière. Microsoft a d'ailleurs insisté lors de la conférence sur les efforts que ce développement lui a coûté, indiquant notamment que ses ingénieurs ont développé un nouveau type de processeur dédié pour l'appareil, un Holographic Processing Unit (HPU).

 

 

Pour faire la démonstration des capacités de son système, Microsoft a aussi conçu HoloStudio, sorte de MS Paint de la réalité augmentée. Cette application permet de rapidement créer et de manipuler un objet en 3D. Alex Kipman, le responsable du projet, l'a comparé à un genre de "prévisualisation avant impression 3D", et a montré lors de la conférence comment un petit drone quadricoptère pouvait rapidement passer du virtuel au réel de cette manière.

 

Ces innovations (Windows Holographic et HoloLens) sont le résultat d'un partenariat avec un organisme prestigieux : le laboratoire JPL de la Nasa. Ses ingénieurs s'en servent d'ores et déjà pour visualiser Mars comme jamais auparavant. Microsoft a invité tous les développeurs à s'emparer de cette nouvelle plate-forme, et notamment ceux travaillant déjà sur Oculus Rift, Magic Leap ou Google Glass. Windows Holographic et HoloLens seront disponibles "dans la même période" que Windows 10, d'après Microsoft.

 

 

SURFACE HUB : LE FUTUR DES RÉUNIONS EN ENTREPRISE

Autre produit que personne n'attendait : la Surface Hub, un ordinateur tout-en-un (l'ordinateur est inclus dans l'écran) de 84 pouces doté d'une résolution 4K (3840 x 2160). La Surface Hub ambitionne de remplacer à la fois le tableau blanc, le vidéoprojecteur et la visioconférence. Elle est pour cela équipée de divers capteurs, microphones, caméras, haut-parleurs, de connexions WiFi, Bluetooth et NFC... Et tourne bien sûr sous Windows 10.

 

Plusieurs interlocuteurs, locaux (chacun sur son ordinateur) ou distants, peuvent interagir avec en temps réel, que ce soit au clavier, à la souris, avec un stylet ou directement avec les doigts. L'écran est partagé et la communication se fait nativement via Skype for Business (anciennement Lync). Cerise sur le gâteau, la Surface Hub peut envoyer directement par mail le résultat du travail effectué lors de la session à tous les intervenants.

 

 

WINDOWS AS A SERVICE

L'autre révolution est dans le business model : Microsoft veut unifier Windows au point de presque en abolir les versions. Pour ce faire, l'entreprise a décidé d'offrir la mise à jour depuis les appareils utilisant Windows 8.1, Windows Phone 8.1, mais également Windows 7. Terry Myerson, le vice président en charge des systèmes d'exploitation, expliquait sur scène que Microsoft voit désormais Windows comme un service.

 

Un positionnement stratégique qui permettra à l'entreprise d'emmener sa clientèle vers ses produits les plus récents et d'attirer davantage de développeurs vers son écosystème mobile grâce au 1,5 milliard d'utilisateurs de Windows à travers le monde.

 

APPLICATIONS UNIVERSELLES

Cette déclinaison d'un seul et même système permettra une compatibilité totale des applications sur de multiples appareils. Le même code pour toutes les versions. Ainsi, la version tactile de la suite Office disposera des mêmes fonctionnalités et de la même identité visuelle sur téléphone et tablette que sur PC : outils complexes, fonctions avancées, travail collaboratif, impression de documents... y compris pour le client email Outlook et le calendrier associé, très utilisés en entreprise. Les emails rédigés sur un smartphone seront désormais gérés par Word, comme sur ordinateur.

 

D'autres applications comme les cartes, le service Bing Music ou un gestionnaire de photos sont également incluses. Une recherche d'itinéraire sur un ordinateur pourra par exemple être communiquée automatiquement à un smartphone. Les photos seront synchronisées entre tous les appareils et présentées intelligemment, l'application créant d'elle-même des albums en fonction de certains critères (lieu, date, personnes présentes) et en éliminant les doublons. Le centre de notification sera également commun à tous les systèmes : supprimer une notification sur son smartphone la supprimera également sur son ordinateur.

 

Microsoft a annoncé aussi la sortie d'un nouveau client de messagerie instantanée qui intégrera plusieurs services différents en une seule expérience unifiée, sans donner davantage de précisions.

 

DE LA XBOX AU PC, ET VICE VERSA

Les amateurs de jeux vidéo ne sont pas en reste avec Windows 10. Une application universelle Xbox a été développée pour Windows qui permettra d'accéder à toutes les fonctionnalités de la console. Flux d'activité, messages, photos et vidéos... Tout sera synchronisé. L'application n'est pas réservée qu'à certains jeux : tous les titres sont compatibles, y compris ceux achetés sur Steam. Mais les principales annonces étaient la compatibilité multijoueurs entre la Xbox et le PC, et la possibilité de jouer à des jeux Xbox One (même exclusifs à la console) sur son ordinateur grâce à un système de transmission vidéo.

 

Si les applications Xbox viennent à Windows, le contraire est aussi vrai. Toute application Windows 10 sera compatible Xbox, et même si Phil Spencer, le directeur de la division Xbox, ne croit pas au succès d'Excel sur la Xbox, il a invité les développeurs a y porter leurs applications.

 

Microsoft a également présenté DirectX 12, nouvelle version de son API multimédia. Composant essentiel d'une majorité de jeux, DirectX 12 marquera un tournant en donnant aux développeurs un accès beaucoup plus proche de la couche matérielle. Non content d'être plus puissant que DirectX 11, cette nouvelle mouture a également été pensée pour les machines à l'autonomie limitée car utilisant des batteries. DirectX 12 consomme ainsi 50% moins d'énergie que son prédécesseur. Une présentation ponctuée par l'annonce du support de DirectX 12 par l'environnement de développement Unity, très prisé des développeurs indépendants.

 

Un navigateur web plus spartiate

Pour parer à la baisse de popularité d'Internet Explorer face à la concurrence de Chrome et Firefox, Microsoft a développé un nouveau navigateur : le projet Spartan. Et il porte bien son nom : il utilise un nouveau moteur de rendu propriétaire qui le rend plus léger, agile et sécurisé que son ainé. Il dispose également de nouvelles fonctionnalités, notamment la capacité de "geler" une page web pour y faire des annotations (soit manuscrites, soit sous forme de commentaires) ou en extraire des morceaux, puis l'enregistrer en local ou la partager.

 

Une autre de ces fonctionnalités provient de Windows Phone. Il s'agit d'un mode lecture qui épure une page web de son contenu superflu pour n'en retenir que l'essentiel. Un format de lecture qui reste harmonisé, peu importe l'origine du contenu en question. Autre avantage, Spartan supportera nativement les documents PDF, sans que l'utilisateur ait besoin de télécharger Adobe Reader. Spartan arrivera sur PC dans un premier temps et sur smartphones par la suite. Internet Explorer continuera d'exister pour garder une compatibilité avec des vieilles applications, mais Spartan sera le navigateur par défaut.

 

CORTANA étend son influence

L'assistant personnel de Microsoft n'est plus confiné qu'aux smartphones. Il sera partie intégrante de Windows 10 et de Spartan et se verra pour l'occasion agrémenté de nouvelles fonctionnalités prédictives, similaires à celles de Google Now. Par exemple si l'utilisateur commence à chercher l'horaire d'un vol et que Cortana sait qu'un de ses amis vient de prendre l'avion, elle pourra suggérer directement les horaires de ce vol précis. Elle pourra aussi trouver des photos des plats d'un restaurant et son itinéraire si l'utilisateur se rend sur son site, recherche les ingrédients utilisés dans les plats en cas d'allergies connues, et même désormais rappeler à l'utilisateur où il s'est garé en cas d'oubli.

 

Ses capacités de reconnaissance vocale ont aussi progressé : elle peut maintenant directement transcrire de la voix en texte dans tous les formats, comprend par exemple que le mot "hashtag" se représente par "#", et peut lier automatiquement le nom d'un contact s'il est cité dans une conversation.

Julien Bergounhoux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media