Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Avignon-Provence French Tech Culture, le triangle d'or de la culture numérique

Deux millions de spectateurs français et étrangers fréquentent les festivals en Provence. Proches par leur histoire, leurs traditions et leur capacité à créer l'événement, Avignon, Arles, Nîmes et leurs voisines ont su construire un projet où numérique et culture se nourrissent mutuellement. Ce qui leur a permis de devenir un "écosystème thématique" labellisé de la French Tech.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avignon-Provence French Tech Culture, le triangle d'or de la culture numérique
Avignon-Provence French Tech Culture, le triangle d'or de la culture numérique © Avignon culture French Tech

"Créer la première métropole culturelle et numérique européenne" : le slogan pourrait paraître présomptueux, mais avec la labellisation accordée à "Avignon-Provence French Tech Culture", l'Etat acte la solidité d'un dossier fondé sur de solides atouts.

 

Les spécialités

 

Impulsée par Avignon et recouvrant un territoire qui associe Nîmes, Arles, Vaison-la-Romaine, Carpentras, Monteux, le Luberon et le Gard rhodanien, cette "French Tech Culture" peut se targuer d'intégrer neuf festivals internationaux qui attirent 2 millions de spectateurs français et étrangers. "C'est aussi la plus forte concentration européenne de lieux classés au patrimoine mondial de l'Unesco",  assure Pascal Keiser, coordinateur général de l'association "Culture Tech", présidée par le PDG de Cap Gemini, Paul Hermelin, et structure porteuse de cette candidature aboutie.

 

Pour les promoteurs du projet, ces événements constituent un terrain unique au monde d'expérimentation de technologies et solutions numériques, à titre de "post-accélération", pour les sociétés situées dans le périmètre et toutes celles qui viendront s'y positionner. La preuve dès cet été sur le Festival d'Avignon avec une première européenne dans les arts vivants. Deux spectacles de la Cour d'Honneur du Palais des Papes, celui d'Olivier Py, vice-président de Culture Tech, consacré au "Roi Lear", et celui d'Angelin Preljocaj, "Retour à Berratham", offriront aux spectateurs étrangers une traduction simultanée en anglais et mandarin à travers des lunettes connectées.

 

Les entreprises motrices

 

Dans "Avignon-Provence French Tech Culture", 1200 entreprises ont été identifiées dans la filière numérique, représentant 5200 emplois. Les porteurs de la candidature disent avoir découvert, "avec surprise" que des Tech Champions, souvent leaders sur leur marché et à forte croissance, se développaient sur ce territoire : Bizcom Europe (équipement informatique), Apelem (imagerie médicale numérique), Pellenc Selective Technologies (solution de tri optique), Neopost ID (RFID), Egide SA (encapsulation de puces électroniques), CBA (logiciels infirmiers), Groupe F (spectacles pyrotechniques et numériques monumentaux), Fogale Nanotech (mesure haute précision), Elvitec (Vision industrielle), B2P Web (Bourse de fret en ligne), Jocatop (supports pédagogiques numériques)... De plus, sur le seul Vaucluse, l'écosystème global s'est étoffé depuis cinq ans en nombre d'entreprises et effectifs.

 

Les événements

 

La force du dossier d'Avignon-Provence French Culture réside dans ses événements culturels d'ampleur internationale : le Festival d'Avignon In et Off, les Rencontres Internationales de la Photo et Les Suds à Arles, les Chorégies d'Orange, le Festival de Danse et les Choralies à Vaison-la-Romaine, "Lives au Pont" au Pont-du-Gard... Egalement dans l'attractivité de ses sites : Palais des Papes, monuments antiques, musées...

 

De nombreuses manifestations ont su s'imposer dans le numérique : Forum d'Avignon avec 300 décideurs venus du monde entier, Museomix et ses expérimentations grandeur nature de solutions numériques de médiation culturelle, "Pix and Tech" à Nîmes sur le jeu vidéo et la high tech... Sans oublier les opérations mises sur pied par Avignon Delta Numérique (cluster d'une centaine d'entreprises), le Pôle Industries Culturelles et Patrimoines dans l'innovation culturelle ou du Club Informatique Provence Méditerranée.

 

Les lieux

 

Plusieurs incubateurs et pépinières participent à des degrés divers à l'accompagnement de start-up du numérique : Innov'Up et La Capitelle à Nîmes, Avenir 84 et Créativa à Avignon, Interface à Arles, RILE à Carpentras... Avignon-Provence French Tech Culture a fait le choix de développer un "gros" accélérateur dans lequel s'investissent une dizaine de mentors. Objectif : accueillir 180 projets sur 2015-2020. Baptisé "The Bridge", cette société privée est présidée par Paul Hermelin, PDG de Cap Gemini, et regroupe Orange, Microsoft France, Crédit Agricole Alpes Provence et les PME Jocatop et B2PWeb. Le Festival d'Avignon et l'Université d'Avignon interviennent en appui. Il tiendra plusieurs sessions par an sur différents lieux. L'Europe apporte son appui au projet.

 

Le "Living Lab" prendra place dans les différents sites de festivals internationaux, pour déployer les applications innovantes et évaluer les usages. Il vise l'accompagnement de 75 projets en six ans et développera des connections avec d'autres accélérateurs dans le monde.

 

Parmi les autres projets emblématiques : le site Pasteur - "Villa Créative" de l'Université d'Avignon (2 500 m2 avec FabLab) et le quartier numérique "Avignon Confluence", le Cipen (Cluster d'Innovation Pédagogique et Numérique) sur la friche des anciennes Papèteries Etienne à Arles (15 000 m2), la Fruitière Numérique à Lourmarin, la Poudrière à Monteux... "Sans compter le projet de la Fondation Luma à Arles, sur les anciens ateliers SNCF, 250 millions d'euros d'investissements publics et privés sont envisagés", souligne Pascal Keiser. "La labellisation nous crée désormais des obligations : nous devons devenir des facilitateurs des projets pour apporter un réel coup de booster au territoire" confie David Gryzb, vice-président de la communauté d'agglomération Arles-Crau-Montagnette.

 

La formation

 

Le territoire réunit déjà des formations de haut niveau : Université d'Avignon, MOPA et Ecole Nationale Supérieure de la Photo à Arles, Ecole d'art contemporain et de jeux vidéos à Carpentras, écoles d'art à Avignon, Nîmes et Carpentras, Institut Supérieur des Techniques du Spectacle à Avignon... Sur le lieu de répétition du Festival d'Avignon, La FabricA, dont une extension est prévue, un centre de formation continue pour l'alphabétisation numérique doit voir le jour, en partenariat avec TechnoCité à Mons (Belgique), centre de formation formant 3 000 demandeurs d'emploi par an dans les filières numériques. Objectif : former 300 à 400 jeunes par an vers des formations qualifiantes. Un "FabLab" est également prévu pour les jeunes en décrochage scolaire. Le FabLab de Lourmarin cible pour sa part des publics en milieu rural et enclavé.


Le logo


Avignon-Provence French Tech Culture a fait le choix d'une cigale connectée.

 

La communication

 

Le Festival d'Avignon va servir de support principal aux premières opérations de promotion tout au long du mois de juillet avec une "web-tv école de jeunes critiques", des captations de spectacles avec des drones, des ateliers collaboratifs avec Wikimédia France, la présentation des technologies des sept premiers projets de start-up de l'accélérateur The Bridge, l'utilisation du robot ubiquitaire Uby d'Orange pour "être les yeux et les oreilles d'enfants hospitalisés" dans la cour d'honneur du Palais des Papes... Plusieurs applications innovantes seront en accès gratuit pendant le Festival (Smartcityz Avignon, Krumb, Streetreview, Moimee et Oeno&Co).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale