Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Axa aime les start-up et le prouve : 200 millions d'euros pour repérer les meilleures

L’assureur crée un fonds de capital-risque, baptisé Axa Strategic Ventures et doté de 200 millions d’euros, et un accélérateur de start-up, Axa Factory. Ces deux nouvelles structures remplacent Axa Seed Factory, son ancien fonds d’amorçage, pour constituer une gamme plus large d’accompagnement des start-up.

mis à jour le 26 février 2015 à 19H25
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Axa aime les start-up et le prouve : 200 millions d'euros pour repérer les meilleures
Axa aime les start-up et le prouve : 200 millions d'euros pour repérer les meilleures © Olly Benson - Flickr - CC

Exit Axa Seed Factory. Le fonds d’amorçage créé en juin 2013 par la compagnie d’assurance vient de céder la place à deux nouvelles structures, l’une de financement en capital, l’autre d’accompagnement de start-up. L’occasion pour le groupe Axa de renforcer sa stratégie d’open innovation.

L’ancien fonds d’amorçage est ainsi remplacé par Axa Strategic Ventures, un fonds à la thèse d’investissement plus étendue. Il pourra ainsi prendre des participations dans des start-up aussi bien en phase d’amorçage, lorsque l’entreprise n’a pas encore de chiffre d’affaires, qu’en phase de capital-risque, quand la start-up a validé son concept.

Une enveloppe de 200 millions d’euros

L’assureur en profite pour démultiplier son enveloppe dédiée à l’investissement en capital. De 10 millions d’euros pour l’ancien Axa Seed Factory, la nouvelle structure disposera désormais de 200 millions d’euros à miser sur les start-up innovantes du secteur de l’assurance, de la finance et de la santé. Le fonds de capital-risque prend donc une toute autre envergure, avec des poches bien plus profondes.

Le fonds ne se contentera plus de détecter des start-up françaises. Axa a décidé de faire jouer son réseau mondial pour implanter sa nouvelle entité dans six bureaux internationaux, à San Francisco, New York, Londres, Paris, Zurich et Berlin.

Axa Strategic Ventures reprend par ailleurs les 5 participations du portefeuille d’Axa Seed Factory, dont la société de financement participatif Particeep, FundShop, une technologie d’assistance au placement de son épargne, ou encore ClimateSecure, un site permettant de fournir des assurances contre le risque météorologique.

Un nouvel accélérateur maison

Pour compléter sa gamme d’outil d’open innovation, le groupe Axa crée un accélérateur de start-up. Baptisé Axa Factory, ce programme d’accompagnement se concentrera sur les start-up des domaines des technologies financières et des technologies d’assurance. Elles pourront bénéficier des ressources du groupe Axa pour se développer (accompagnement international, etc.), ainsi que de séances de coaching et de conseil traditionnelles dans les structures d’accélération.

Axa Factory s’inscrira dans le reste de l’écosystème développé par l’assureur. L’accélérateur pourra ainsi accueillir des projets d’entreprises développés dans l’incubateur d’Axa (Axa Direct Incubateur) et financés par le fonds Axa Strategic Ventures.

Arnaud Dumas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Ajax
02/03/2015 10h29 - Ajax

En charge d'un incubateur Lillois, je ne peux que constater le manque de retour de la part de ce fonds lorsque des projets se mettent en rapport avec lui. Peut être faudrait-il dépasser le stade de l'affichage de communication...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale