Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Berlin bannit AirBnB !

Vu ailleurs A partir du 1er mai, la capitale allemande interdira la location de logement entier par les plates-formes de type AirBnB.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Berlin bannit AirBnB !
Même à San Francisco, siège d'AirBnB, les protestations vont bon train © Emmanuelle Delsol

Berlin ne plaisante plus avec AirBnB. Plus du tout. A partir du 1er mai, il sera interdit aux propriétaires d’utiliser la plate-forme californienne et ses équivalents pour louer leur logement dans son entier (la location d’un couchage ou d’une chambre devrait rester possible). Comme l’explique RFI sur son site, avec 30 millions de nuitées par an, la ville est devenue une des plus touristiques d’Europe. Une tendance qui profite bien plus à AirBnB qu’à l’hôtellerie et aux hébergements traditionnels.

 

Plus de logements pour les touristes que pour les Berlinois ?

Mais surtout, comme l’explique RFI, "la multiplication des offres réservées aux touristes a très rapidement asséché le nombre d’appartements disponibles sur le marché de la location pour les Berlinois." La capitale allemande va donc utiliser les grands moyens : obligation pour les propriétaires de faire une demande officielle aux autorités, obligation pour AirBnB de transmettre leurs coordonnées à l’administration fiscale, amende allant jusqu'à 100000 euros pour les propriétaires contrevenants ! RFI cite la maire de Paris qui aurait l’intention de relever l’amende aujourd’hui de 25 000 euros, pour ceux qui dépassent les 120 jours de location autorisés. Aux Etats-Unis, New-York et même ceux San Francisco, siège de AirBnB, se sont révoltés contre les conséquences du succès du Californien.

 

Dénonciation à l’appui

Enfin, si en Espagne, le fisc a déjà envoyé des messages amicaux aux membres d’AirBnB leur rappelant leur obligation de déclarer les revenus réalisés sur AirBnB, Berlin a trouvé une solution plus radicale. Selon RFI, il en appellera tout simplement à la bonne volonté des voisins excédés par les allées et venues des touristes et qui seraient tentés de signaler les contrevenants !

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale