Bpifrance fédère les sites de crowdfunding

Avec "tousnosprojets.fr", Bpifrance recense les principaux acteurs du financement participatif. Elle veut sélectionner les sites de crowdfunding selon certains critères de qualité, pour rassurer les épargnants et les porteurs de projets.

Partager
Bpifrance fédère les sites de crowdfunding

La banque publique d’investissement veut accompagner le mouvement du crowdfunding, ce système de financement de projets sur internet par une foule de particuliers. A l’occasion des Assises du financement participatif, organisées par l’association Financement participatif France (FPF) à Bercy le 30 septembre 2013, Bpifrance a annoncé le lancement de "tousnosprojets.fr", un portail internet référençant les principaux sites de crowdfunding.

Pour l’heure, 14 sites de crowdfunding sont accessibles sur la plateforme de Bpifrance. La banque publique s’est chargée de les sélectionner, avec pour objectif de guider les particuliers et les porteurs de projets parmi les nombreuses sociétés de financement participatif qui se sont lancées ces dernières années.

Un moteur de recherche pour les projets à financer

Tousnosprojets.fr liste tous les projets à financer des sites de crowdfunding référencés. Un moteur de recherche permet de choisir le projet en fonction du thème, de son implantation géographique, du type de crowdfunding (don, investissement ou prêt), etc. Le financeur est ensuite redirigé vers le site internet de la société de financement participatif.

Retrouvez aussi notre dossier "Entrepreneurs : les quatre commandements pour s’imposer aux USA"

"Il y a beaucoup d’acteurs du crowdfunding en France, qui interviennent dans des domaines très différents, explique Fleur Pellerin, la ministre en charge des PME, de l’innovation et de l’économie numérique. Bpifrance ne va pas sélectionner les projets, mais les plateformes de financement participatif. Cela sera rassurant aussi bien pour les épargnants que pour les porteurs de projets."

En lançant ce site de référencement, la banque publique, qui a investi une dizaine de milliers d’euros, impose de fait une sorte de label de qualité du crowdfunding. Les plateformes présentes sur son site doivent en effet répondre à plusieurs critères définis conjointement par Bpifrance et l’association FPF.

Des critères élaborés avec l’association du financement participatif

"Pour pouvoir être sélectionné, il faut avoir financé des projets en France, être en conformité avec la réglementation, signer la charte de déontologie et justifier d’un niveau d’affaires suffisant, confie Benjamin Richard, chargé de mission auprès du directeur général de Bpifrance. Nous voulons déclencher un effet vertueux pour assurer un minimum de garantie."

Pas question pour l’instant, pour la banque publique d’investissement, d’aller plus loin et d’investir dans le crowdfunding. "Nous ne jouons pas le rôle d’une banque dans ce projet, explique Benjamin Richard. Mais ce site internet reste fidèle à notre mission, qui consiste à faire levier pour le financement d’entreprises, en s’appuyant sur des acteurs privés."

Arnaud Dumas

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS