Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bpifrance veut faciliter l'investissement des français dans les PME et start-up

En lien avec le gouvernement, Bpifrance lance "Bpifrance Entreprises 1", un fonds d'investissement permettant aux particuliers qui le souhaitent d'investir dans le portefeuille agrégé de plus de 1 500 PME et start-up issues du portefeuille des fonds de capital-investissement partenaires de Bpifrance
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bpifrance veut faciliter l'investissement des français dans les PME et start-up
Bpifrance veut faciliter l'investissement des français dans les PME et start-up

Le gouvernement et Bpifrance facilitent l'investissement des particuliers dans les PME et start-up françaises. Ils ont annoncé mercredi 30 septembre 2020 le lancement du fonds "Bpifrance Entreprises 1" ouvert aux particuliers.

Ce fonds est lancé dans le cadre du plan France Relance. "Orienter l’épargne des Français vers l’économie réelle et les entreprises est plus que jamais une priorité", explique Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, dans un communiqué.

1 500 entreprises non cotées
"Bpifrance Entreprises 1 a été composé à partir de fonds français de capital-investissement dans lesquels Bpifrance investit", explique la banque publique d'investissement dans un communiqué. Concrètement, Bpifrance Entreprises 1 donne accès au portefeuille multisectoriel et diversifié de 1 500 PME et start-up dans lesquelles ces fonds ont investi entre 2005 et 2006. Ce sont donc des PME et start-up majoritairement françaises et non cotées qui sont recensées. Cet investissement présente donc "un risque de perte en capital", temporise Bpifrance, mais peut aussi rapporter.

Ce fonds est accessible via une plateforme numérique sécurisée depuis le site "123-im.com". Afin de le faire connaître auprès d'un plus grand nombre, Bpifrance Entreprises 1 est aussi distribué par des réseaux bancaires, d’assureurs et de gestion de patrimoine. Seules les personnes physiques résidentes fiscales en France peuvent contribuer à ce fonds à hauteur de 5 000 euros minimum. La durée de vie de ce fonds est de six ans, prorogeable d'une année supplémentaire.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media