Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bpifrance veut financer la digitalisation des entreprises

Deux nouvelles offres de prêts participatifs devraient venir s’ajouter au programme de la banque publique d’investissement. L’une sera consacrée aux investissements numériques des PME, l’autre au développement d’innovations issues des pôles de compétitivité.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bpifrance veut financer la digitalisation des entreprises
Bpifrance veut financer la digitalisation des entreprises © Poolie - Flickr - C.C.

La banque publique d’investissement (Bpifrance) va lancer une nouvelle offre de crédit pour aider les entreprises à franchir le cap du numérique. Un prêt participatif pour le numérique devrait voir le jour pour les PME et les ETI qui souhaitent investir notamment dans du matériel informatique.

Ce nouveau produit de financement prendra la forme d’un prêt participatif à sept ans, avec possibilité de différé de remboursement de deux ans, dont le montant pourra aller jusqu’à 3 millions d’euros. La banque publique interviendra en cofinancement avec des acteurs privés.

En tout, Bpifrance prévoit de dédier la somme de 300 millions d’euros à ces prêts numériques tirée de l’enveloppe du Programme des investissements d’avenir. Celle-ci devrait être consommée dans les deux ou trois années à venir.

Un prêt à taux minoré

En parallèle, la banque publique va lancer un prêt pour l’industrialisation des pôles de compétitivité (PIPC). Il aura pour objet de financer le développement des innovations engendrées par les pôles.

Là aussi, il s’agira d’un prêt participatif sur sept ans, ouvert aux PME et aux ETI, dont le montant maximum pourra atteindre 5 millions d’euros. Bpifrance prévoit de consacrer une enveloppe de 100 millions d’euros pour le PIPC.

Quant au coût de ces offres de crédit, ils devraient être attractifs, selon la BPI. Leur taux sera calqué sur celui des contrats de développements participatifs de Bpifrance, moins 200 points de base du fait de l’intervention du Programme des investissements d’avenir.

Arnaud Dumas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale