Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Brembo invente le frein du véhicule autonome

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Demain, la voiture n'aura plus de conducteur, mais pas de frein mécanique non plus. Le spécialiste italien Brembo a ainsi développé un système de freinage dit "by wire" pour un temps de réaction très rapide. 

Brembo invente le frein du véhicule autonome
Brembo invente le frein du véhicule autonome © Pauline Ducamp

Avec le véhicule autonome, la multiplication des capteurs électroniques touche même les éléments les plus mécaniques de l'automobile, comme le freinage. Brembo travaille ainsi sur du freinage "by wire", cest-à-dire sans lien physique entre la pédale et le système de freinage. Sur le salon de Francfort, le groupe italien spécialiste du freinage l’applique sur un concept de 500 Abarth (marque du groupe Fiat). "Il n'y a aucun lien mécanique ou hydraulique entre la pédale de commande et l'organe qui exécute cette commande", précise Giorgio Ascanelli, directeur technique chez Brembo Spa.

 

Transmission électrique

 

A la place, un capteur sur la pédale et un actionneur sur le système de freinage sont en relation. Quand le conducteur appuie sur la pédale, le capteur ressent la pression, transmet par commande électrique l'information à un autre capteur qui selon le degré de pression actionne un freinage plus ou moins puissant.

 

Le véritable intérêt de ce système se trouve dans son utilisation pour le véhicule autonome. La pression physique sur la pédale n'est alors plus nécessaire. Des informations venues d'autres composants du véhicule (essentiellement du calculateur électronique central, à partir des informations issues des caméras et radars de position) peuvent déclencher le freinage, pour éviter un obstacle. "Avec le freinage 'by wire', on peut faire du freinage d'urgence, beaucoup plus efficace car plus rapide qu’avec un lien mécanique ou même qu’une action humaine", ajoute Giorgio Ascanelli. Le système développé par Brembo Spa est prévu pour être couplé aux aides d’assistance à la conduite, base technique du véhicule autonome. "Cette technologie va devenir une nécessité pour l’autonomisation du véhicule", poursuit Giorgio Ascanelli.

 

Un frein : le prix

 

Le freinage à commande électrique, déjà disponible dans les années 40 et utilisée sur des voitures de course, reste cependant trop onéreux. S'il est déjà présent sur des modèles haut de gamme comme la Mercedes Classe S, Brembo n'en prévoit pas de commercialisation à grande échelle avant 2020.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale