Bruxelles va ouvrir une enquête approfondie sur le commerce en ligne

La Commission européenne a l'intention d'ouvrir une enquête approfondie sur le commerce électronique, dans le cadre de sa politique visant à faire tomber les barrières commerciales et à favoriser les échanges transfrontaliers au sein de l'Europe, a annoncé le 26 mars la commissaire européenne à la Concurrence.

Partager
Bruxelles va ouvrir une enquête approfondie sur le commerce en ligne

La Commission européenne veut ouvrir une enquête approfondie sur le commerce électronique, pour faire tomber les barrières commerciales et à favoriser les échanges transfrontaliers au sein de l'Europe.

La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager a dit qu'elle avait décidé de mener des investigations sectorielles dans l'e-commerce en raison de l'existence de nombreux freins au développement de ces ventes en ligne et d'indications selon lesquelles il se pourrait que certaines entreprises bloquent délibérément ce type d'échanges.

"Il est grand temps de retirer les dernières barrières au commerce en ligne qui est un élément vital d'un véritable marché unique du numérique en Europe", a-t-elle déclaré à la presse. Elle présentera sa proposition à la Commission dans les semaines à venir en vue d'une enquête qui prendrait fin mi-2016.

Avec Reuters

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS