Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bureaux à Partager lève 2 millions d’euros pour développer son site de coworking

Levée de fonds Le site Bureaux à partager accueille la Caisse des dépôts à son capital pour poursuivre la croissance de ses activités. La start-up devrait recruter une dizaine de personnes dans les prochains mois.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bureaux à Partager lève 2 millions d’euros pour développer son site de coworking
L'équipe de Bureau à partager

Bureaux à partager veut accélérer sa croissance. Le site de partage de bureaux vient de lever 2 millions d’euros auprès du groupe Caisse des dépôts pour renforcer ses équipes et continuer d’investir dans son activité de gestion d’espace. Une dizaine de collaborateurs devrait rejoindre l’équipe de 30 personnes dans les prochains mois.

"Nous avons toujours été rentable, souligne Clément Alteresco, le fondateur en 2012 de la société. Nous n’étions donc pas en manque de trésorerie." Bureau à partager est à la fois une place de marché qui met en relation les entreprises disposant de mètres carrés en trop, et celles souhaitant louer des bureaux. Mais la société opère également des espaces de bureaux pour le compte de grandes sociétés foncières (BNP Paribas, Altarea Cogedim, etc.). Elle propose également un outil de gestion du coworking (signature des contrats, paiement en ligne, etc.).


Un marché qui explose

Bureau à Partager en chiffres
• Chiffre d’affaires : 2,3 millions d’euros en 2015
• Effectif : 30 personnes
• Montant de la levée de fonds : 2 millions d’euros
• Investisseur : Caisse des dépôts
• Secteur : numérique, immobilier
"C’est un marché qui explose, soutient Clément Alteresco. Cela s’inscrit dans la tendance du changement des modes de travail, avec de plus en plus de travailleurs freelance, mais aussi la tendance des petites entreprises à ne plus vouloir signer des baux en 3-6-9."
Le site de partage de bureaux permet en effet de faciliter et de flexibiliser la location. Il s’agit en effet de contrats de prestation de service et non plus de bail, ce qui permet de ne pas avoir à s’engager sur une longue période. La plate-forme qui compte autour de 1500 clients, attire aussi bien des travailleurs indépendant, des PME que de grands groupes comme Alibaba, CDC Climat ou encore Bouygues, qui loue un bureau en face d’un de ses chantiers.

Bureaux à partager propose par ailleurs aux sociétés disposant d’un patrimoine de bureaux de gérer ces espaces, lorsqu'ils sont inutilisés (en attente de travaux, en renouvellement de locataire, etc.). La plate-forme va bientôt gérer 20 000 m² dans 13 espaces situés en région parisienne.


Arrivée d’un concurrent américain

L’argument convaincant
La jeune pousse double son chiffre d’affaires tous les ans. En flexibilisant la location de bureau, elle apporte un service qui n’existait pas il y a seulement quelques années.
Et la tendance est porteuse. Bureaux à partager a enregistré un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros l’année dernière et compte atteindre les 5 millions d’euros en 2016. Le marché français attire même le géant américain du secteur. WeWork, valorisé 16 milliards de dollars, prévoit de s’installer en France l’année prochaine avec près de 10 000 m² d’espace de coworking à louer. "Cela valide notre business model et nous amène de la visibilité", analyse Clément Alteresco.
L’arrivée de la CDC dans le capital de la start-up lui assure une nouvelle légitimité. "Il s’agit de l’un des plus gros patrimoines immobiliers de France, rappelle le fondateur de Bureaux à partager. C’est le partenaire de tous les grands acteurs de l’immobilier, cela nous apporte une nouvelle crédibilité auprès des grandes sociétés foncières avec lesquelles nous travaillons."

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale