Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

C’est l’écran qui vous touche !

Un écran tactile pas comme les autres : c’est lui qui établit le contact. Un autre profite du toucher pour vous identifier par votre empreinte digitale. Un troisième vous fait sentir le relief des objets affichés. Ce sont quelques-unes des innovations surprenantes présentées à l’UIST 2013, le congrès mondial des logiciels et technologies d’interfaces.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

C’est l’écran qui vous touche !
C’est l’écran qui vous touche ! © Disney Research

L’écran tactile, c’est bien, mais pour les chercheurs spécialisés dans les interfaces avec les équipements électroniques, c’est déjà du passé, ou seulement un point de départ pour imaginer d’autres manières d’interagir avec un ordinateur.

Et l’imagination, ils n’en manquent pas, comme en témoignent quelques prototypes présentés la semaine dernière à l’université de St Andrews (Ecosse), où se tenait le congrès UIST 2013 (User Interface Software and Technology).

UltraHaptics, mis au point à l’université de Bristol, est un écran tactile tellement sensible qu’il réagit avant même qu’on le touche. Pour confirmer que votre intention est prise en compte, des émetteurs d’ultra-sons, placés derrière l’écran, envoient des ondes ultrasonores sur la paume ou les doigts de la main qui s’approchent d’une zone de l’écran. La position des mains est précisément mesurée par un système Leap Motion de capture de gestes. Pratique, quand on a les doigts sales…

 

 

Les chercheurs du Hasso Plattner Institute (Allemagne), eux, ont fabriqué une table tactile multitouch  qui peut, simultanément, afficher une image, détecter le contact d’un doigt, et en profiter pour capter l’empreinte digitale. Avec Fiberio, c’est son nom, une action - un paiement, la validation d’un document….- n’est déclenchée qu’à la condition d’avoir identifié son auteur.

 

 

Chez Disney Research, on s’intéresse depuis des années à créer des sensations de textures sur l’écran, pour donner l’illusion de matières ou de relief, à l’aide de l’électro-vibration (une tension électrique qui crée une force d’attraction intermittente entre le doigt et la surface qu’il parcourt). A l’UIST, Disney a démontré un algorithme qui permet de créer des sensations de relief "à la volée", en fonction des images qui sont à l’écran. Y compris celles prises en temps réel par une tablette…

 

Thierry Lucas

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale