Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

C'est la confiance que le numérique est en train de révolutionner

L'association Entreprise et Personnel réunissait mardi 16 juin, experts et DRH pour parler des "heurs et malheurs des ressources humaines dans la transformation digitale". Gare à ne pas sous-estimer l'impact des changements à l'oeuvre. Il ne s'agit pas seulement d'une nouvelle mode, mais d'une révolution en profondeur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

C'est la confiance que le numérique est en train de révolutionner
C'est la confiance que le numérique est en train de révolutionner © infopro digital

La transformation digitale est le nouveau buzz word. Les entreprises sont toutes obsédées par ça. "Le terme a connu un succès sans précédent. Tout le monde en parle, en a envie ", s'étonne Sandra Enlart, d'Entreprise et Personnel. Mais pourquoi ? Les invités experts et DRH de la de la table ronde "heurs et malheurs des ressources humaines dans la transformation digitale", organsié le 16 juin à Paris, ont avancé quelques pistes pouvant expliquer cet engouement soudain.

 

A commencer par Philippe Lemoine qui a rédigé un rapport sur le sujet. Il note d'abord le savant mélange de "principe de réalité et d'audace, voire d'utopie" à l'oeuvre et qui serait incarné par Ellon Musk, l'homme qui a dit un jour  "je veux faire la meilleure voiture du monde". Qui n'aurait pas envie de suivre un tel modèle ?

 

Même si l'Europe n'est pas la Californie, après des années où l'horizon semblait bouché, le digital est comme une promesse d'un nouvel horizon, il ouvre des perspectives.

 

une révolution des rapPorts de confiance

 

D'une certaine façon, la sociologue, Monique Dagnaud, directrice de recherche au CNRS, a complété cette approche, rappelant que le Net "est un projet de philosophie politique" inventé dans les années 60 70 et adopté par les jeunes d'aujourd'hui.

 

C'est le rêve d'une société plus horizontale, moins hiérarchique, avec des individus plus autonomes. Cette évolution a un corollaire : la confiance est en train de se transformer. Dans la France centralisée où l'Etat protecteur était plébiscité, la confiance en l'Etat et en l'administration chute considérablement, ce qui est un véritable changement social.

 

Si la confiance dans les entreprises croît un peu, ce sont surtout les associations et le monde collaboratif qui s'en sortent le mieux. Et la sociologue de donner l'exemple d'Airbnb, qui donne la possibilité d'aller dormir chez quelqu'un qu'on ne connaît à peine ! Méfiants vis-à-vis du politique, les individus font confiance à leur alter ego rencontrés par l'intermédiaire d'une telle plateforme.

 

Un autre rapport à la Hiérarchie 

 

Pour les entreprises soucieuses de mener la transformation digitale, cela est loin d'être anecdotique ou d'être éloignée de leurs préoccupations immédiates. "La jeunesse diplômée, voire très diplômée, a une réticence vis-à-vis de la grande entreprise. Ils veulent travailler autrement." avertit Monique Dagnaud. 

 

La sociologue souligne un autre paradoxe : "la nouvelle culture issue d'Internet n'est pas du tout celle des élites françaises, formées aux raisonnement carré des écoles d'ingénieur ou de commerce". Pour la chercheuse, derrière la passion affichée pour la transformation digitale, peu de dirigeants ont pris conscience que ce qui se met en place "c'est une autre façon de penser et de vivre dans l'entreprise et la société". 

 

DES CONSOMMATEURS A L'AVANT GARDE

 

Philippe Lemoine partage le diagnostic. Aujourd'hui, ce sont les consommateurs qui sont à l'avant-garde. Ce n'est donc pas un hasard si le grand barnum annuel des techs s'appelle Consumer Electronic Show. Et en ce domaine, les Français sont plutôt bien placés dans la course. 

 

Sauf qu'il y a un hiatus du côté des entreprises : si 60 % des Français ont déjà acheté au moins une fois sur Internet, si les start-ups innovantes se multiplient, seulement 19 % des entreprises y ont déjà vendu quelque chose. "On dit que c'est le problème des PME. Elles ont un problème d'équipement, mais l'équipement ce n'est pas toute la transformation numérique", explique-t-il, insistant sur la nécessité d'adapter ses process et sa culture. "Aujourd'hui, c'est la grande entreprise et l'administration qui ont le plus de mal à mener la transformation numérique", a-t-il diagnostiqué.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media