Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cancan veut concilier smartphone, automobile et sécurité

Permettre l’utilisation des services d’un smartphone tout en évitant la distraction au volant, tel est l’objectif de Cancan, une start-up parisienne. 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cancan veut concilier smartphone, automobile et sécurité
Cancan veut concilier smartphone, automobile et sécurité

Incontournable de l’habitacle, le smartphone peut cependant se montrer source de distraction au volant. La start-up parisienne Cancan veut réconcilier conduite et services connectés sur mobile. "Notre solution doit permettre d’utiliser le smartphone en voiture, en toute sécurité", résume Fabienne Lancini-Olivier, co-fondatrice de Cancan.

 

Agrégation de données

Cancan souhaite ainsi commercialiser un package dongle + application. Une fois branché sur la prise diagnostic du véhicule, le dongle donnera au conducteur accès aux données de consommation et d’entretien du véhicule, via une application qu'il aura téléchargée. Elle recensera aussi les données de la cartographie utilisée par le conducteur (Google Maps, Waze, Tom-Tom …), de son info trafic, de l’info trafic de l’ère géographique où il circule ou d’autres flux d’informations auxquels il est abonné. Cancan pourra également géolocaliser la voiture sur un parking.

 

Informations nécessaires

Toutes les informations agrégées par Cancan ne seront ensuite restituées au conducteur que si nécessaires et selon les centres d’intérêts qu’il aura définis lors de la première utilisation de Cancan. "L’idée est qu’une fois en voiture, le conducteur n’ait plus à toucher à son smartphone, précise Fabienne Lancini-Olivier. Le téléphone aura détecté qu’il est dans l’habitacle, il sélectionnera les infos réellement utiles, comme la présence d'un accident à proximité". De plus, les informations seront uniquement délivrées par des messages push très courts. Le conducteur utilisera ensuite la reconnaissance vocale pour, par exemple, valider un trajet ou profiter d’une promotion pour sa révision à venir.

 

Services au conducteur

C’est le second business sur lequel veut s’appuyer Cancan : les services. "Si le conducteur signale à l’application qu’il réalise souvent des achats dans tel supermarché, elle lui signalera les promos du jour à chaque passage à proximité, ajoute Fabienne Lancini-Olivier. Ce service sera disponible car Cancan aura noué des partenariats, ici avec ce supermarché, mais aussi avec des restaurants, des magasins, des réseaux de parkings".

 

Phase de tests

Le nom Cancan est un clin d'oeil au CAN, le circuit électronique du véhicule. La version bêta de l’application est aujourd’hui en phase de tests sur Android et la start-up travaille actuellement sur le recrutement de "bêta-testeurs".  Pour y parvenir, Cancan présentera deux véhicules de démonstration au salon ITS (05 au 09 octobre), avec pour objectif de lever des fonds pour lancer l’application d’ici la fin de l’année.

Pauline Ducamp, à Bordeaux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale