Cinq clefs pour mieux comprendre le bitcoin

Une monnaie basée sur la cryptographie et générée par des ordinateurs... L'univers du bitcoin peut sembler difficilement accessible. Voici cinq de ses caractéristiques, qui permettront aux novices d'y voir plus clair.

Partager
Cinq clefs pour mieux comprendre le bitcoin

1/ Un énigmatique géniteur

Le père du bitcoin s'appelle Satoshi Nakamoto. Il s'est inspiré de la première crypto monnaie créée en 1999 par un certain Wei Dai : baptisée la b-money. Comme les membres du réseau d'activistes informatiques Anonymous, il avance masqué. Au cours de sa conférence au OuiShare Fest, Caterina Rindi, spécialiste de la devise virtuelle, laisse planer le doute : "Il pourrait être un homme, une femme, un Asiatique, un Américain, un groupe de personnes..." La seule chose certaine est l'année d'entrée en circulation de la monnaie : 2009.

2/ Un plafond à 21 millions

A ce jour, 14 millions de bitcoins ont été créés. En 2040 environ, le plafond maximal de 21 millions de bitcoins en circulation, décidé par Satoshi Namamoto, aura été atteint. Plus aucune unité de cette monnaie virtuelle ne sera alors fabriquée.

3/ Des Maths et des sous

Pour obtenir les nouveaux bitcoins créés, les ordinateurs des membres du réseau essayent de résoudre un problème mathématique dont la solution est non prédictible. Le premier appareil qui parvient à trouver cette solution obtient un bitcoin... après validation par les autres ordinateurs, qui vérifient que la machine a véritablement résolu le problème. Les propriétaires de ces autres appareils gagnent quelques centimes de bitcoin, pour leur participation aux opérations de vérification, puis le concours recommence.

4/ Un code pour chaque transaction

3c67103b15f7f39a214b352cbb4e01d25144a5747bab8d3cdbfc38816b708e50. Ce code sibyllin est celui d'une transaction réalisée en bitcoins le 26 mai, entre deux utilisateurs de la crypto monnaie. L'ensemble de ces échanges sont inscrits sur un registre numérique, présent de manière décentralisée sur tous les ordinateurs des membres du réseau bitcoin. Chaque fois qu'une nouvelle opération est effectuée, elle est inscrite danns les 10 minutes sur ledit registre. Le système permet à cet "historique du bitcoin" d'être (quasiment) impossible à hacker : il faudrait que les pirates informatiques aillent sur tous les ordinateurs où est enregistré le document virtuel pour en modifier les codes. Le programme qui permet l'écriture sur le registre est baptisé la "blockchain".

5/ Un logiciel open source

Le logiciel informatique sur lequel repose le bitcoin est open source. Ecrite en C++, il est accessible sur Git Hub, un site dédié au développement de logiciels. Selon Caterina Rindi, 300 bénévoles se relaient en permanence pour entretenir le système, faire des mises à jour du programme, notamment pour le protéger des attaques de hackers.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS