Comment choisir sa société de portage salarial ?

Vous lancez votre société ? Découvrez le portage salarial, une solution adaptée au lancement de votre entreprise et qui vous accompagne au quotidien dans votre activité.

Partager
Comment choisir sa société de portage salarial ?

3 éléments majeurs à prendre en compte pour choisir sa société de portage

Vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale comme consultant, auto-entrepreneur ou formateur et vous souhaitez choisir le portage salarial pour vous accompagner ? Excellent choix, car ce statut vous permettra de conserver votre liberté tout en vous assurant un matelas de sécurité.

Mais si la solution vous semble adaptée, les entreprises de portage salarial sont nombreuses… Et vous souhaitez ne pas vous tromper car il s’agit d’être accompagné dans la durée ! Alors quelle entreprise de portage salarial choisir ? Et selon quels critères?

Afin d’affiner votre choix et vous aider dans votre prise de décision, voici trois éléments à prendre en compte absolument.

Pensez votre CA en revenu net

Si en tant qu’indépendant vous générez du chiffre d’affaires, l’entreprise de portage salarial, elle, vous versera un salaire net, fiche de paie à l’appui. Pour calculer votre salaire net, les taux de frais de gestion entrent bien sûr en compte, mais pas seulement… Afin de faire le meilleur choix, il est primordial d’avoir conscience des facteurs qui entrent en jeu pour le calcul de votre salaire.

  • Les frais de gestion

La fourchette des frais de gestion va de 5 % à 15 % du chiffre d’affaires facturé suivant les sociétés de portage. Généralement, plus vous aurez d’ancienneté et plus vous générerez de chiffre d’affaires, plus ces frais tendront à diminuer.

Ils constituent le critère de choix le plus évident et visible. Mais d’autres éléments sont à prendre en compte. Par ailleurs, attention aux frais de gestion excessivement bas qui peuvent masquer des frais annexes avec des prélèvements fiscaux et sociaux très élevés.

  • Les frais refacturés

En plus des frais de gestion, certaines charges comme la responsabilité civile professionnelle ou l’imposition du CA peuvent vous être refacturées.

Cette pratique rend plus opaque la comparaison des offres proposées par les sociétés de portage. Une belle opportunité peut donc parfois cacher des déceptions. Il est par exemple possible que votre salaire net soit équivalent pour deux entreprises proposant respectivement 5 % et 10 % de frais de gestion.

  • Les frais de fonctionnement

La plupart des entreprises de portage salarial proposent de gérer les frais professionnels. Et la politique de gestion peut varier d’une société à l’autre et impacter sensiblement votre salaire net.

Il peut arriver par exemple que les frais professionnels soient exclus du calcul des frais de gestion. Ou encore que la TVA collectée sur vos frais professionnels vous soit reversée.

Il est donc important de questionner la société de portage concernant ses pratiques en matière de récupération de TVA.

  • L’optimisation

Certaines entreprises de portage salarial permettent à leurs salariés portés de bénéficier d’une épargne sous la forme d’un PEE ou d’un PERCO. Cela peut être intéressant si votre capacité à épargner est élevée.

Vous pourrez ainsi convertir une partie de votre rémunération sur ces placements exonérés de charges sociales et d'impôt sur le revenu… Et booster votre rémunération nette.

La possibilité de disposer de tickets restaurant ou d’acheter des chèques CESU ou vacances vous permettront aussi d’optimiser votre salaire.

Afin de guider votre choix, pensez donc à demander aux sociétés de portage que vous avez sélectionné des simulations sur la base d’un exemple de facturation ? Vous pourrez ainsi mesurer votre salaire net, et mesurer concrètement votre intérêt.

Évaluez la capacité de l’entreprise de portage à vous accompagner ?

Si le calcul de la rémunération nette est un élément majeur dans le choix d’une société de portage salarial, il vous faudra creuser aussi un élément crucial, non chiffré cette fois-ci : la qualité de l'accompagnement.

En effet, là réside tout l’intérêt d’une société de portage comparativement à d’autres formes juridiques comme l’entreprise individuelle ou l’EURL.

Une fois encore, les pratiques sont très disparates. Il peut s’agir d’une forme d’accompagnement individuel ou collectif, sous la forme de formations ou de services juridiques et comptables. Chaque entreprise de portage salarial possède sa propre créativité pour offrir un positionnement qui lui est propre.

Certaines sociétés de portage mettront à disposition des portés une personne référente chargée de leur suivi et de leur apporter du conseil individuel tout le long de leur projet. Il peut s’agir de vous guider pour construire une offre de service, fixer vos prix, ou déterminer votre cible.

Des formations peuvent être dispensées pour vous aider par exemple à développer votre réseau, adopter une posture conseil ou apprendre à négocier. Généralement le niveau d'accompagnement dépendra du montant de vos frais de gestion.

Vérifiez la solidité financière du porteur ?

Puisque votre société de portage est chargée de récolter votre argent et de vous payer ensuite, il est capital de vérifier sa santé financière. Si votre société de portage consent à porter la moitié des défauts de paiement, c’est généralement bon signe.

Le montant de la rémunération minimum déterminé par la convention collective du portage est fixé à 2 591 euros pour un équivalent temps plein. Si vous attendez des règlements clients, la société de portage vous avancera donc l’argent à hauteur de cette rémunération plancher.

À ce titre une société de portage plus ancienne offrira des conditions de sécurité financière optimales.

Contenu proposé par AD’MISSIONS

Sujets associés