Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Concours ERDF Techniciens 3.0 : trois start-up primées à Toulouse

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Première étape régionale du concours d’innovation lancé par ERDF en avril dernier en direction des start-up : trois projets ont été primés à Toulouse et vont pouvoir se mesurer aux autres candidats du Sud-Ouest avant d’affronter la dernière sélection nationale.

Concours ERDF Techniciens 3.0 : trois start-up primées à Toulouse
Concours ERDF Techniciens 3.0 : trois start-up primées à Toulouse © Marina Angel

"C’est à Toulouse que nous avons reçu le plus grand nombre de candidatures", se félicite Jean Paoletti, directeur régional Midi-Pyrénées Sud à ERDF. Le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité a mobilisé depuis la fin du mois d’avril tous les partenaires de l’écosystème du numérique toulousain (La Mêlée, le cluster Digital Place, l’IOT Valley, la société de crowdfunding Wiseed ou encore le réseau des pépinières d’entreprises de Toulouse Métropole), pour détecter les meilleurs projets autour d’une problématique spécifique : les "technicien ERDF 3.0".

 

"L’objectif était de faire émerger et d’accompagner des projets innovants qui puissent aboutir très clairement au développement de solutions et d’outils nouveaux adaptés à l’évolution du métier du technicien ERDF à l’horizon 2030", rappelle Jean Paoletti. Pendant 4 mois, les équipes d’ERDF ont ouvert leurs portes et leurs chantiers aux candidats pour leur permettre de mieux appréhender les besoins et de proposer des solutions plus en phase avec la réalité des métiers. Les trois lauréats de l’étape régionale viennent d’être primés et de recevoir une première enveloppe, de 4 000 € à 6 000 € selon les prix.

 

Un premier prix pour la sécurité du technicien

Le premier prix a ainsi été décerné à la société Exem, créée en 2010 à Labège (Haute-Garonne). Ce laboratoire de contrôle spécialisé dans la mesure des champs électromagnétiques, travaille sur le développement d’un détecteur portable de lignes enterrées, un outil spécifiquement dédié aux opérateurs qui interviennent sur les chantiers. Le prototype est déjà prêt. "Nous comptons développer prochainement une version plus aboutie et très intégrée", précise Guilhem Astre, le président de cette startup qui emploie déjà une quinzaine de salariés.

 

Deux autres prix ont été remis : l’un à la société SI Consult pour une solution internet des objets appliquée à l’infrastructure du réseau électrique, plus spécifiquement dédié à la surveillance des pylônes et l’autre à la société Interopsys, pour une solution de simplification et d’automatisation des processus métiers au sein de l’entreprise. Prochaine étape : une sélection interrégionale pour déterminer les trois projets du Sud-Ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées) qui seront retenus pour participer à la sélection nationale prévue au début du mois prochain, à Paris, où les grands lauréats pourront chacun remporter jusqu’à 50 000 €.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

verdarié
14/09/2015 22h03 - verdarié

La technique d'Erdf comme de son concurrent Suez est rodée. Elle crée un concours qui va faire travailler de multiples entreprises sur de nombreuses idées ou systèmes. A l'issue, bien sûr on les regarde tous. Ce qui peut au passage donner des idées pour d'autres besoins ? Mais au final en en récompense que deux ou trois. Ce qui fait une belle économie financière. Des miettes pour les start-up et le pactole pour Erdf qui s'occupe des facturs abonnés !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale